6 signes qui indiquent qu’il est temps de désencombrer la maison

Signes qu'il est temps de désencombrer

Vous connaissez vaguement le minimalisme? Vous savez que c’est beaucoup mieux d’avoir uniquement l’essentiel dans sa maison, et non tous les objets qu’on garde « au cas où »? Vous ne vous êtes pas encore mis au désencombrement, et vous attendez le déclic pour vous mettre à trier vos affaires?

Pour vous aider, voici 6 signes que j’ai moi-même vécu avant de me mettre sérieusement à désencombrer ma maison de tous ces objets inutiles qu’elle contenait. J’espère que ça vous inspirera à vous mettre à l’action ou, si vous avez déjà commencé votre désencombrement, à vous remémorer certaines situations.

Alors si vous avez déjà vécu un de ces 6 signes, peut-être est-il temps de faire un désencombrement… 🙂

#1 – Quand on cherche un papier important pendant plus d’une heure

Bon, j’avoue que celui-là, ça m’est déjà arrivée plus d’une fois. A chaque fois, quand il fallait constituer un dossier, c’était le calvaire pour retrouver tous les papiers dont j’avais besoin. Après mon tri des papiers administratifs, ma vie n’a plus du tout été la même (eh oui, il en faut peu pour révolutionner une vie, hihi). Si j’ai un conseil à donner à ceux qui sont bordéliques du papier comme je l’étais : s’il n’y a qu’un domaine où il faut vraiment être minimaliste et ordonné, c’est celui des papiers. Ça parait être une tâche ingrate, car très long et pourtant le résultat n’est pas bien visible (quand on se sépare d’un papier, l’espace libéré n’est pas vraiment beaucoup). Mais je vous assure que ça vaut vraiment le coup!

#2 – Quand on passe tout le week-end à faire le ménage et que le fouillis revient dès le lundi soir

Avant, ma vie était ainsi : le lundi jusqu’au vendredi était consacré au travail, et le week-end au ménage et aux courses. Alors rien d’étonnant quand les armoires débordent, et quand on n’a pas le temps de ranger en semaine, de se retrouver avec tous ces nombreux objets sans domicile fixe un peu partout dans la maison. Et rebelote pour 2 jours de ménage et de rangement…

#3 – Quand juste la vue du séjour nous rend dépressif

Le séjour est la pièce où on passe le plus de temps avec la famille, en tout cas, chez moi. Alors, c’est souvent là qu’atterrissent les objets pour lesquels nous n’avons pas tout de suite pris la décision de remettre à leur place. S’il s’agit d’un ou de deux objets, ça va encore, mais multiplié par le nombre d’habitants de la maison et par le nombre d’heures passées dans cette pièce, ça devient vite un capharnaüm. Et bien sûr, c’est à ce moment que des proches nous font la surprise de venir chez nous à l’improviste…

#4 – Quand acheter de nouveau un objet est plus rapide que d’essayer de le retrouver dans la maison

Ça vous est déjà arrivé, vous? de devoir acheter de nouveau quelque chose, car vous n’arrivez pas à mettre la main sur celle que vous avez déjà? Celle que vous avez gardé « au cas où », mais maintenant que le moment « au cas où » est arrivé, impossible de la retrouver. Bien sûr, une fois que vous en avez acheté une autre, l’ancienne va ressortir de sa cachette sans crier gare. Rageant, non?

#5 – Quand on a déjà trouvé plus d’une chose chez nous avec encore l’étiquette dessus (donc jamais utilisé) ou encore l’emballage scellée

Des vêtements encore neufs retrouvés lors des désencombrements au fond de l’armoire, j’ai connu. Il y avait des jours où on voulait bien les mettre, mais finalement, ça ne va pas avec les autres vêtements, ou parce qu’ils ne sont pas si confortables que ça finalement, ou juste parce que ça ne correspond pas vraiment à notre style de vie : trop chic, trop jeune, trop classique, trop… On a toujours trouvé une excuse pour ne pas les mettre.

#6 – Quand plusieurs objets chez nous n’ont pas de place attitrée

Et c’est la première cause du désordre finalement. On ramène un nouvel objet dans la maison, et on le dépose juste sur la table. Une semaine après, on en a besoin, mais entre temps, on l’a déplacé, on ne sait plus où. Et on ne sait pas trop où chercher parce que l’objet en question n’a pas de place attitrée. C’est vieux comme le monde cet adage (enfin, j’exagère à peine ;)) : chaque chose à sa place. Marie Kondo sera d’accord avec moi, c’est le meilleur moyen pour ne plus avoir de désordre. Mais si on a trop de choses chez nous, il est difficile d’attribuer une place pour chaque chose. Et pourtant à bien y réfléchir, les choses dont on a vraiment vraiment besoin au quotidien, on sait où on les a rangé. Le reste n’est peut-être pas si utile que ça.

Et vous, vous avez déjà vécu les mêmes situations que moi?

Si vous habitez du côté de la région lilloise, j’y serai ce samedi 13 Octobre pour une nouvelle édition de « La Fête de la Vie » pour tenir un stand sur le minimalisme. Je serai ravie de vous y voir en vrai, venez, venez 🙂

Fête de la Vie