10 pistes pour enfin trouver la motivation de désencombrer

Motivation pour désencombrement

Ce billet est directement inspiré de vos réponses à mon questionnaire Comment puis-je vous aider?, et ce sujet est d’actualité également pour moi, car je suis en plein tri de mes papiers administratifs, que j’ai repoussé depuis des années.

Le déclic pour désencombrer peut être très différent d’une personne à l’autre, mais aussi du domaine à désencombrer à l’autre. Si je n’ai pas spécialement eu besoin de motivation pour désencombrer ma garde-robe, pour les papiers administratifs en revanche, il m’a fallu plus d’un déclic pour me mettre enfin à l’oeuvre.

Je vous donne donc ici 10 pistes à explorer, que j’ai personnellement utilisées, pour trouver ce qui marche pour vous pour le domaine que vous voulez désencombrer.

  • #1 – Faire un état des lieux : pourquoi voulez-vous désencombrer?

Ebook Maman Minimaliste

Dans mon ebook 5 points de réflexion avant le grand désencombrement, je vous parle de faire un état des lieux de votre vie. Même si celà vous semble chronophage, il est important de prendre d’abord le temps de se poser, pour mieux cerner ce que vous voulez vraiment faire, au lieu de foncer direct dans le tas, et perdre très vite le rythme après.

Il y a plusieurs raisons qui motivent les gens à désencombrer, mais quelle est VOTRE principale motivation, à VOUS?

Pendant très longtemps, la mienne était d’avoir moins d’objets à entretenir, parce que je ne voulais pas passer mes week-ends à faire le ménage, à ranger et à faire réparer ceux qui sont cassés. Mais ces derniers temps, je veux encore plus désencombrer pour les bienfaits que ça apporte à mes enfants : leur éviter le stress d’une maison plein de fouillis, leur donner la possibilité de se concentrer sur une activité au lieu d’être distrait par tout ce qu’il y a autour d’eux. La pédagogie Montessori et le livre “Simplicity parenting” de Kim John Payne me guident dans cette motivation.

  • #2 – Visualiser le but

Séjour désencombré

Visualiser le but dans la tête est une chose, et des livres comme “La magie du rangement” de Marie Kondo peut beaucoup aider dans cette optique. Mais le visualiser en voyant ce qui est fait chez les autres est aussi une très bonne idée. Depuis que j’ai vu la vidéo de Rachel Aust sur son appartement, je me suis remise à désencombrer des domaines où j’avais déjà officié avant. J’aime beaucoup ce style noir et blanc, ça me parle, et j’ai envie d’arriver à ce degré de dépouillement. Il y a beaucoup de vidéos d’appartements minimalistes sur Youtube si celle-ci ne vous dit rien. Trouvez une vidéo qui vous inspire pour vous motiver.

  • #3 – Mettre une date limite à l’exécution de la tâche

Je vous conseille très fortement de mettre une date limite à votre désencombrement. Non seulement, vous vous sentirez obligés de travailler dessus durant ce laps de temps, mais ça vous permet de ne pas être distrait pas autre chose, et de vous concentrer sur ce que vous devez faire.

Mettez cependant une durée raisonnable (ni trop long ni trop court) pour chaque domaine pour que ce soit efficace. Nous avons tendance à finir le travail dans le temps imparti, alors si la durée est trop longue, vous n’aurez pas de rythme assez soutenu pour maintenir la motivation, s’il est trop court, vous serez démotivé à l’avance, car vous savez au fond de vous que vous n’y arriverez pas.

  • #4 – Diviser la tâche en sous-tâches et exécuter les sous-tâches en une seule fois 

To-do list

Se dire qu’on va désencombrer la maison, est une belle initiative. Sauf que dit comme ça, on ne sait pas vraiment par quoi commencer et la tâche parait tellement grande, qu’on est paralysé devant ce qu’il y a à faire.

“Diviser pour régner” : pour en finir à bout de ce flou entretenu par notre cerveau, divisez votre désencombrement en plusieurs sous-tâches. Plus vous entrez dans les détails, plus vous avez des chances d’y parvenir sur le long terme. Vous connaissez les grands domaines qu’il vous faut désencombrer : la garde-robe, les chambres, le séjour, la cuisine… Mais définissez plutôt les sous-domaines qui vous sont propres, et faites-les un à un les uns à la suite des autres, et surtout, évitez d’être interrompu pendant l’exécution de ces sous-tâches.

Exemple de sous-domaines pour la chambre : le lit (set de lit), les tables de chevets, les rangements sous le lit, la commode “fourre-tout”, les tiroirs du petit bureau…

  • #5 – Savourer les petites victoires

Si vous vous décidez à vous attaquer à un tiroir, prenez donc une photo du “Avant”, et prenez une autre photo “Après”. Ça vous montrera la différence de perception que vous avez entre les 2 photos (stress et grimaces sur la première, zénitude et sourire sur la deuxième). Vous avez aimé cette sensation? Alors faites-vous plaisir, passez à un autre domaine à désencombrer, rayez la sous-tâche que vous venez de désencombrer sur votre to-do list, et savourez ce moment de plaisir 🙂

  • #6 – En parler à quelques personnes autour de vous

Je le fais assez souvent pour me motiver, et d’ailleurs, je le fais aussi sur ce blog. En parler avec votre entourage vous oblige à faire un petit compte-rendu quand ceux-ci vous demandent : “Alors tu en es où?”. Je voulais d’ailleurs vous dire que je vais bientôt finir mon tri de papiers administratifs, et que je pense écrire un article dessus la semaine prochaine.

Faites cependant attention aux personnes à qui vous le dites. Certaines remarques peuvent au contraire vous démotiver : “Quoi? tu n’as toujours pas fini?”. Choisissez de préférence des personnes avec la même vision que vous. J’ai une cousine à qui je téléphone souvent quand il me faut trouver un peu de motivation. Elle me dit comment elle a fait, me parle de ses difficultés, comment elle les a surmontées… Rien que cet échange me motive. D’ailleurs, elle est parmi celle qui suggère un groupe Facebook pour apprentis minimalistes, afin de nous soutenir entre nous.

  • #7 – Se faire aider par une personne bienveillante

Aide

C’est la motivation que j’utilise le plus en ce moment. Le désencombrement de mes papiers me paraissaient tellement insurmontable, que j’ai demandé l’aide de ma tante (qui, au passage, est en train de le faire chez elle aussi) pour venir m’aider. Quand elle me raconte qu’elle a trouvé des papiers de 1995 chez elle, je me dis que ma situation n’est pas si terrible que ça, et que je peux en venir à bout.

On se partage la tâche : je trie les papiers, elle déchiquette. On papote, ça va vite, et quel soulagement à la fin de la journée de voir tous ces papiers déchiquetés.

  • #8 – Se dire que vous méritez VRAIMENT une belle maison

Notre rythme de vie nous impose de courir après la montre tout le temps. On n’a pas le temps de s’occuper de nous, de notre maison, et on bave devant les beaux intérieurs des autres sur Pinterest. Alors une bonne fois pour toute, STOP, il faut arrêter de se dire qu’on n’aura jamais un intérieur comme tel, et qu’on n’arrivera jamais à désencombrer notre maison, que de toutes façons on n’a pas le temps, ni les moyens de le faire.

Soyons positif, nous pouvons tous y arriver. Je me suis débarrassée de l’exclusivité du contenu de ma cave, alors, je peux bien trier et organiser mes papiers administratifs. Il ne tient qu’à moi de le faire. Et il ne tient qu’à vous de faire que votre intérieur se métamorphose. J’aurai très bientôt uniquement que mes papiers importants dans des dossiers étiquetés.

  • #9 – Pensez à la nouvelle vie que vous aurez après le désencombrement

Before I die

Depuis combien de temps vivez-vous avec l’envie de vous désencombrer? Voulez-vous vraiment passer encore 1 an à vivre avec cette frustration? Pensez à la vie que vous aurez après votre désencombrement. Comment sera-t-elle? Si vous commencez à désencombrer aujourd’hui, comment sera votre maison dans 1 mois? dans 6 mois? dans 1 an?

Pour ne pas perdre votre but de vue, écrivez-le noir sur blanc, et épinglez-le à un endroit pour être sûr de le voir tous les jours. Attention toutefois à ce qu’il ne fasse pas partie des meubles à la longue, et qu’il finisse par disparaître à vos yeux. S’il est là depuis trop longtemps, votre cerveau va oublier le déclic qu’il a enclenché. Changez d’emplacement, ou de motivation. Le but ultime est de tenir sur la durée.

  • #10 – Arrêter de lire et enfin agir

J’aurai pu moi-même me dire ce conseil depuis tant d’années. J’adore lire sur le minimalisme, sur la simplicité. J’ai acheté beaucoup de livres sur le sujet, j’ai suivi beaucoup de blogs. Mais il faut aussi comprendre que tout ce temps passé à lire peut être directement mis à profit en agissant tout de suite. Si vous êtes suffisamment informé sur les difficultés que vous pouvez rencontrer, que vous savez ce que vous voulez, alors arrêtez maintenant de lire à gauche et à droite, ce n’est qu’une excuse pour procrastiner.

Personne ne pourra faire votre tri à votre place. Alors maintenant, agissez!

Avant de partir faire votre désencombrement, dites-moi en commentaire laquelle de ces pistes vous parle le plus, et l’action que vous décidez de faire à la suite de cette lecture. Bon désencombrement !

 

 

Leave a Reply 9 comments

Bulle_Virtuelle - 3 décembre 2015 Reply

Celle qui me correspond le plus c’est d’arrêter de lire des livres sur le sujet parce que pendant que je lis je ne trie pas. A partir d’aujourd’hui, je ne lirais plus de livres sur ce thème mais je lirais mes romans afin de garder mes préférés !PS : je poste tes livres demain !

    Mino - 3 décembre 2015 Reply

    Ah si on m’avait dit ce conseil avant que je n’achète tout un tas de livres… 😛 . Ok, j’attends les livres. Ma soeur sera contente de les avoir 🙂

Moe - 4 décembre 2015 Reply

Salut Mino ! Excellent article comme d’habitude. Perso, mon désencombrement suit son rythme. Hier j’ai encore rempli 2 sacs poubelle (je dois aller à la ressourcerie). J’ai presque terminé. Comme toi, il me reste les papiers à trier, et puis je dois refaire un tri des affaires de bébé. Enfin, je veux finir mes travaux dans l’appartement qui traînent. Et j’aurais fini. J’ai trop hâte. Tu peux me donner l’adresse du groupe facebook dont tu parles ? Merci ! 🙂

    Mino - 4 décembre 2015 Reply

    Hello Maeva, tu vas à un bon rythme aussi, bravo! Bonne continuation, les affaires de bébé, il y a toujours à trier. Ils grandissent trop vite! Je n’ai pas encore créé le groupe facebook, mais comme il y a quelques demandes, je vais le faire. Promis, je te donnerai l’adresse. Merci pour ce gentil commentaire 🙂

emy - 5 décembre 2015 Reply

Bravo pour ton article. Je crois que ça faisait partie des suggestions que j avais faites et le résultat est a la hauteur de ce que j attendais. Continue à écrire et a nous guider a travers les meandres du desencombrement.

Positivessence - 26 février 2016 Reply

Très bon article, on comprend bien que le désencombrement ce n’est pas seulement vider son placard, mais c’est aussi un état esprit. Pour aller plus loin j’irai jusqu’à dire que le minimalisme apparaît dans tous les pans de la vie.

Merci pour ton travail Mino 🙂

Lucile

    Mino - 26 février 2016 Reply

    Merci pour ton commentaire Lucile. Eh oui, le minimalisme apparaît dans tous les pans de la vie finalement, et pas seulement sur le plan matériel. Je viens de découvrir ton blog, j’aime beaucoup l’article où tu définis le minimalisme. A bientôt 🙂

Positivessence - 27 février 2016 Reply

Mino,

Heureuse que tu es aimé mon article, ça me touche, je m’investis beaucoup dans la rédaction de mon blog.

Je me permets d’ajouter le lien de mon article sur le mode de vie minimaliste en espérant que cela plaise à tes lecteurs :

http://positivessence.fr/index.php/2016/01/06/etre-ou-avoir-le-mode-de-vie-minimaliste/

Au plaisir de te lire 🙂

Leave a Reply: