7 points qui expliquent comment devenir minimaliste peut vous aider à économiser de l’argent

Aider à économiser

Je pense que c’est parce que je suis actuellement en pleine préparation de la venue de mon 3è ptiboudchou, que je suis en train de simplifier drastiquement toute ma vie, et que je m’intéresse de plus en plus aux apprentissages alternatifs, que je vois vraiment tout l’univers de bébé sous un autre angle.

Il faut être une “mom-to-be” pour comprendre à quel point on est sollicité par toutes les marques à la venue d’un bébé dans la famille.

Rien qu’à l’inscription à la maternité, on m’a donnée le dossier d’inscription dans une de ces fameuses boîtes roses. Vous savez, ces boites où on trouve plein de prospectus de marques sur l’eau à acheter, la crème anti-vergetures, les vêtements, la chambre et les faire-parts de bébé. Du coup, j’ai dû ramener la boite chez moi pour faire le tri entre le vrai dossier et la publicité. Avec mon expérience des 2 ptiboudchoux précédents, je sais maintenant ce dont j’ai vraiment besoin, les choses que je dois renouveler, celles que je peux encore garder.

Alors je me suis dit qu’heureusement que je suis dans l’optique de simplifier ma vie, sinon, j’aurai dépensé plus qu’il n’en faut, avec tout ce qu’on nous fait miroiter comme confort si on a tel ou tel objet… Et de là m’est venue l’idée de cet article, parce que les points que je vais citer ci-dessous n’ont pas été évident pour moi quand j’ai accueilli mon 1er ptiboudchou, et que je suis contente d’avoir eu cette prise de conscience.

Alors, comment un apprenti minimaliste peut-il économiser de l’argent?

  • #1 – en apprenant à dire non

Un objet, même reçu gratuitement, peut devenir un fardeau financier pour son propriétaire. Son entretien, son stockage, les réparations dont il a besoin… Alors sachez refuser quand il le faut. Ce n’est pas toujours évident, je sais. Dans la vie, depuis tout petit, on nous apprend à dire “merci” quand on reçoit quelque chose, au lieu de “non merci”, pour ne pas froisser les gens, pour ne pas mettre de la gêne dans la relation. Mais avant d’accepter un nouvel objet dans votre vie, évaluez bien ses coûts cachés. Il se peut que ce ne soit pas un si beau cadeau qu’il en ait l’air… Et hop, des sous que vous ne sortirez finalement pas de votre poche pour entretenir un nouvel objet.

  • #2 – en apprenant à différencier les envies des besoins

Avec toute la publicité qui nous entoure, on a souvent du mal à distinguer nos envies de nos vrais besoins. Ils sont tellement fort pour nous donner envie d’acheter les derniers gadgets à la mode. Mais en y réfléchissant bien, ce gadget est peut-être amusant quelques heures, mais pas vraiment adaptés à vos besoins. Gardez votre argent pour quelque chose qui en vaut vraiment la peine.

  • #3 – en revendant ses possessions

Une fois que l’envie de vider votre maison vous submerge, revendre certains objets permet de vous renflouer un petit peu. Tous les objets ne s’y prêtent pas, et peut-être n’auriez-vous pas vraiment la valeur que vous avez estimé pour eux. Mais au lieu d’encombrer votre lieu de vie, il est toujours plus intéressant qu’ils se transforment en argent.

  • #4 – en investissant mieux

Quand on devient de plus en plus minimaliste, on fait de plus en plus attention à nos achats, et on ne veut pas acheter n’importe quoi, on vise plus les objets qui durent. On achète donc plus consciencieusement en évitant les objets bas de gamme qui vont terminer très vite à la poubelle. Mais il faut aussi se limiter dans l’autre sens. Ne pas chercher à tout prix à acheter le nec plus ultra à chaque fois (et donc le plus cher aussi…), mais être conscient de ce qui nous correspond et faire l’achat en conséquence. Entre une personne qui aime bien changer ses rideaux tous les 5 ans, et une autre pour qui rester avec les mêmes rideaux pendant 20 ans ne dérange pas, il y a beaucoup de possibilités.

  • #5 – en traquant les dépenses inutiles et dispendieuses

On peut ne pas se rendre compte de nos dépenses, mais quand on en a de moins en moins, c’est plus faciles de les traquer, et de voir si on fait bien d’investir dans certaines dépenses ou pas. C’est mon passe-temps favori en ce moment. J’ai résilié mon abonnement à la salle de sport. Ben oui, je n’ai ni l’énergie, ni le temps pour…

  • #6 – en empruntant plutôt qu’en achetant

Avec l’économie collaborative en pleine expansion actuellement, on a la possibilité de louer tout type d’objet (même les robes de mariée !!!) ou d’en emprunter en échange de crédits, plutôt que d’en acheter. Si un objet n’est utile qu’une fois par an, pourquoi dépenser de l’argent pour l’avoir et le stocker? Un emprunt est beaucoup plus rentable. Autre avantage de la location : on peut changer de marque ou de modèle à louer la prochaine fois. Un article est apparu récemment sur la confiance des Français dans la location entre particuliers.

Les sites pour louer : e-louezilokplacedelaloc

  • #7 – en arrêtant les achats à crédit

C’est fou comme on peut tout acheter à crédit maintenant. Même un blouson en cuir. Tout est bon pour le commerçant pour nous faire acheter tout de suite quelque chose dont on n’a pas réellement besoin (je ne parle évidemment pas des crédits immobiliers). Essayez d’économiser de l’argent avant d’acheter quelque chose. La plupart du temps, l’envie d’acquérir l’objet passe, mais si elle subsiste, vous auriez au moins évité les frais du crédit.

Personnellement, j’ai vraiment vu la différence sur mon compte en banque. Et vous?

Leave a Reply 3 comments

Marie-Françoise - 1 février 2016 Reply

Entièrement d’accord avec toi Mino !
Bien connaître son essentiel (de quoi ai-je réellement besoin pour satisfaire mes besoins de base : me nourrir-me loger-me reposer-ma santé …) apporte beaucoup de légèreté dans son quotidien et laisse la place à l’accomplissement de soi au travers de son couple, sa famille, ses amis, son travail,ses loisirs ….Discerner son réel besoin du moment et le satisfaire passe peu souvent par le porte-monnaie…
Belle journée à toi Mino

    Mino - 1 février 2016 Reply

    Ravie de te voir de passage par ici Marie-Françoise 🙂 Très joli, ce que tu dis. Eh oui, les meilleurs choses dans la vie ne sont pas monnayables!

[Infographie] 4 Alternatives à L'achat - 25 mars 2016 Reply

[…] avais déjà parler dans cet article qui parle des avantages financiers du minimalisme. L’essor de l’économie collaborative […]

Leave a Reply: