Le bilan de mon défi KonMari

KonMari Marie Kondo

Il y a quelques mois j’avais fait un défi KonMari que je voulais faire en 3 mois (de novembre 2015 jusqu’à janvier 2016), juste avant d’avoir mon ptiboudchou3. Et je me rends compte que je n’ai pas fait le bilan de ce défi sur le blog. Vous voulez savoir comment ça s’est passé?

C’était vers la fin de ma grossesse, j’étais dans un état pas très évident. Cependant, j’avais bien avancé. A dire vrai, rien qu’à la lecture du livre La Magie du rangement, on se sent pousser des ailes, et on voudrait désencombrer tout de suite, c’est magique 😉 J’ai déjà livré quelques impressions sur chaque domaine que j’ai désencombré et que j’ai relaté ici, mais maintenant j’ai quelques mois de recul par rapport à la méthode.

Les avantages :

Comme je le disais plus haut, rien que la lecture du livre nous donne envie de désencombrer. On a envie d’expérimenter cette nouvelle vie dont elle parle une fois que le désencombrement est fait, une fois pour toutes. Car, rappelons-le, Marie Kondo préconise de faire le désencombrement chez soi en une seule fois, sur une période de 6 mois. Moi qui ai désencombré petit à petit depuis des années, ça m’a vraiment boostée.

Comme elle est dans l’art du rangement depuis ses 5 ans (eh oui, ça lui en fait des décennies d’expériences), elle a des méthodes pour presque tous les objets de la maison. Comme par exemple la méthode pour ranger des sacs dans les autres sacs, ou bien celui du fameux pliage des vêtements. Pliage KonMari

Je ne me suis donc pas posée de questions, j’ai suivi à l’aveuglette certains de ses conseils. Et je dois avouer que je suis devenue une adepte du pliage à la verticale. Je l’ai fait tout d’abord pour les bodys et pyjamas de mes 2 ptiboudchoux. Et comme je trouvais ça vraiment pratique, je l’ai fait également pour mes vêtements. Maintenant que je vois tous mes vêtements dans les boites, j’ai envie de me séparer de quelques uns encore car j’ai l’impression qu’ils prennent juste de la place dans mon armoire et que finalement ils ne me mettent pas en joie tant que ça. Le pliage m’aide donc à affiner encore plus mes choix.

Ma maison est de moins en moins encombrée, et si je ne suis pas encore au stade de Béa Johnson, je respire beaucoup plus, et je prends beaucoup moins de temps pour le rangement (j’essaie de le faire le soir avant de me coucher ou le matin au réveil). Ça me permet de me dégager du temps dans la journée pour faire autre chose.

Les inconvénients :

La méthode KonMari est vraiment une super méthode mais j’ai tout de même eu besoin d’aller plus loin que la méthode pour pouvoir désencombrer encore plus chez moi. J’en ai d’ailleurs parlé dans un article.

Pour le pliage, l’inconvénient c’est qu’il faut avoir le temps de plier les vêtements pour qu’ils tiennent debout. Donc revoir aussi les habitudes qu’on a eu depuis des années. J’ai dû acheter des rangements pour pouvoir faire le pliage car j’ai une armoire avec des étagères, je ne pouvais donc pas le faire sans ces boîtes.Pliage KonMari

Je conseille par contre de ne pas faire comme moi qui ai des boites qui sont superposées car au quotidien, ça me prend du temps d’ouvrir les boites pour prendre les habits, même si je sais où se trouve chacun de mes vêtements maintenant. C’est pour ça que j’ai envie d’en diminuer encore plus le nombre.

Le fait qu’elle conseille de faire les désencombrements par domaine a eu ses limites chez moi également, car si on connait les grands domaines des objets chez nous (les vêtements, les livres, les papiers…), on n’arrive pas toujours à énumérer tous les domaines et sous-domaines d’objets chez nous. C’est ainsi que pour les komonos (objets divers), je suis passée au désencombrement par pièce. Ainsi, j’ai redécouvert des choses dont j’avais complètement oublié l’existence, et si je n’avais pas fait un désencombrement par pièces, ceux-ci ne seraient jamais sortis de leur cachette.

Je ne sais pas si 6 mois de méthode KonMari est assez pour désencombrer une maison. De par mon expérience perso, je sais que pour certaines choses, il m’a fallu plusieurs séances de désencombrement, avant de pouvoir m’en séparer. Le fait de ne garder que ce qui nous mette en joie peut être handicapant si l’on prête ce sentiment à plusieurs objets inutiles chez soi.

J’ai tout de même bien aimé ce défi, ça m’a reboostée dans mon envie d’avoir moins chez moi. Et à ce propos, voici le lien vers le blab sur le minimalisme auquel j’ai participé avec Priscille de Productiv’You, Marina de L’Accro du Budget, et de Sandrine Errecart, membre active du groupe Apprentis Minimalistes sur Facebook. Une discussion intéressante sur le sujet entre personnes convaincues des bienfaits de celui-ci.

Et vous, vous avez appliqué la méthode KonMari? Comment ça s’est passé?

 

Leave a Reply 4 comments

Roxanne - 14 juin 2016 Reply

Bonjour,

J’ai beaucoup rangé à la façon KonMari sur des étagères sans soucis et surtout sans boites. J’ai devant moi les tranches de mes T-Shirt, pantalons etc. Il me suffit donc de qqs secondes pour choisir et prendre l’objet convoité. Le seul soucis : mes étagères sont profondes, je n’en utilise que la moitié. Ce n’est plus un réel problème depuis le désencombrement, mais, ça m’a perturbé un peu tout cet espace vide. 🙂

Mino - 16 juin 2016 Reply

Bonjour Roxanne,
Très intéressant ton partage. Je vais voir si j’ai assez de place pour faire comme toi, direct sans boite. Merci pour cette idée 🙂

ZébrinusMaximus - 16 juin 2016 Reply

Bonjour,

Pour tes boites dans lesquelles tu regardes avant de trouver ton bonheur, tu as essayé de mettre des étiquettes dessus? Genre “hauts d’été rouge/orange/bordeaux/noir” “hauts été vert/bleu/mauve” “pull” etc etc. Ca pourrait t’aider. Sinon, tu fais une photo du contenu de la photo et tu imprimes pour coller sur le boite. Comme ça tu vois directement ce qu’il a y dedans. Bon ça impose de toujours mettre les même habits au même endroit. Mais finalement tu gagnes du temps tous les jours.

Est-il possible de vivre avec seulement 15 objets? - 9 juillet 2016 Reply

[…] t-shirts, pour pouvoir faire uniquement une lessive par semaine. Mais depuis que je pratique le pliage KonMari, je me rends compte que j’ai encore des vêtements que je ne mets pas. Je remarque […]

Leave a Reply: