Le minimalisme comme cure de bien-être

Minimalisme cure de bien-être

Alors, comment s’est passé la rentrée chez vous? Chez moi, ça été quelque peu stressant, mais maintenant ça va. Ce n’est pas toujours évident une rentrée en Petite Section 🙂

Hier soir enfin, c’était plus calme. Et en surfant sur le replay de la télé, je suis tombée sur une émission américaine “Relooking extrême : spécial obésité”. Le principe : pendant un an, une personne est coachée pour perdre du poids. A la fin des 365 jours, il va faire sa dernière pesée devant des spectateurs. Bien sûr, vu l’entrainement par lequel il est passé, il y a une grande différence entre Avant et Après. En général, les personnes qui s’inscrivent à ce programme sont des personnes qui veulent changer de vie en se sentant mieux dans leur peau. Perdre tous ces kilos est un grand défi. Et quelle joie de voir leur sourire à la fin de l’émission.

Ni une ni deux, j’ai fait le parallèle avec le minimalisme. Nous ressemblons tous à ces gens qui veulent perdre du poids en voulant nous débarrasser de nos possessions inutiles. Pareil, nous savons bien, qu’une fois débarrassé de ceux-ci, nos vies changeront en mieux, nous nous sentirons plus légers, ça nous procurera de la joie. Mais pareil aussi, se séparer de ces objets et de ces kilos n’est pas évident pour tout le monde.

Travaillant pour cette aide au désencombrement, et conversant avec d’autres professionnels du rangement, je me rends compte que ce n’est pas toujours naturel pour certains de se faire aider sur le sujet, même s’ils ont du mal à avancer. Il est souvent difficile d’accepter que nous avons besoin d’aide pour désencombrer.

Le métier de coach en rangement en France ne fait pas encore pignon sur rue, même si ça commence timidement à se faire connaitre. Et pourtant, en ayant vécu tant de changement dans ma vie depuis mes premiers désencombrements, je me dis que le métier d’aide au désencombrement pourrait être dans la même catégorie qu’un relooking. Ce serait un service que l’on paierait pour se faire du bien. Se désencombrer des choses inutiles, c’est prendre soin de soi. C’est comme un bon massage qui nous revigorera, mais pour plus longtemps.

Un jour, j’espère, le minimalisme sera considéré comme une cure de bien-être.

Tous les bienfaits du minimalisme devraient être reconnu pour le mieux-être qu’ils apportent.

A ma question dans mon formulaire Aide au minimalisme

vous répondez “J’ai du mal à me séparer des objets”, “Je n’arrive pas à désencombrer”… Considérez le fait de désencombrer votre vie comme d’un tournant qui pourrait vous aider à vivre mieux. Des professionnels existent sur ce domaine pour vous aider.

 

Le minimalisme ne doit pas juste être un but à atteindre, c’est un moyen pour mieux profiter de la vie.

 

 

 

 

Leave a Reply 4 comments

Sissi - 10 septembre 2016 Reply

Me désencombrer ne me pose aucun problème si ce n’est que mon mari veut tout garder, tout ! Je ne m’explique pas son attachement au moindre bout de ficelle (enfin j’exagère mais pas bcp) d’autant plus qu’il est le seul dans sa famille à être comme ça. Et mon pb est là, il faut parlementer, négocier, revenir à la charge. C’est super usant !

    Mino - 10 septembre 2016 Reply

    Peut-être devrait-il alors avoir le déclic par lui-même, s’il est difficile pour lui que l’initiative vienne des autres. Serait-il partant pour faire un peu de lecture Dominique Loreau, Marie Kondo ou des blogs sur le minimalisme?

julia - 24 février 2017 Reply

Pour ma part je me rend compte que j’ai toujours ce genre de vie en fait c’est venu naturellement sans m’en rendre compte, même si il peux m’arriver de garder des habits abimé par exemple “au cas ou” mais à part ça je trouve cette philosophie de vie bonne pour le corps et l’esprit 🙂 Chouette blog vraiment 🙂

    Mino - 9 mars 2017 Reply

    Merci Julia 😉

Leave a Reply: