Les 7 règles pour rendre une séance de shopping efficace

 

N’avez-vous pas remarqué qu’on achetait beaucoup plus de choses quand on n’a besoin de rien? Quand on rentre dans un magasin pour déambuler sans avoir rien de précis en tête, c’est là qu’on en ressort en général avec un n-ième petit haut noir qui au final ne nous va pas si bien que ça mais “il coûtait trois fois rien qu’il aurait été bête de s’en priver”!

C’est de ce genre d’achat dont je voudrais me débarrasser car en général une fois chez moi le n-ième petit haut va directement rejoindre ses semblables dans le placard et puisqu’il ne nous va pas si bien que ça on trouve une excuse chaque matin pour ne pas le mettre (s’il n’a pas déjà gagné le fond du placard avec les vêtements encore étiquettés!!!).

Alors que d’un côté je me retrouve aussi assez souvent dans la situation où je sais que j’ai besoin de certains vêtements que je n’ai jamais dans ma penderie (mes pantalons sont à 90% des jean’s, pas pratique quand on doit “s’habiller” pour un évènement particulier, ce qui revient à faire du shopping en urgence – ce que je n’aime pas du tout – et les ourlets dans la foulée).

Aussi pour éviter de revivre à chaque fois ce genre de situation j’ai établi quelques règles, pour ma penderie du moins, que je tiens depuis quelque mois déjà:

 

1 – Après état des lieux, lister les vêtements qu’on n’a pas et dont on a VRAIMENT besoin (dans mon cas, il s’agit surtout de chemises)

 

2 – Avoir cette liste en permanence sur soi car on ne sait jamais, les envies de shopping me tombent souvent dessus sans crier gare 😉

 

3 – Même pendant les soldes, s’en tenir uniquement à cette liste


4 – Faire attention à la qualité du produit et ne pas juste se fier à la marque (mauvaise expérience dessus pendant les soldes 🙁 )

 

5 – Ne pas acheter un vêtement juste parce qu’il n’est pas cher, il vaut mieux attendre de trouver quelque chose qui plait vraiment quitte à y mettre le prix


6 – Limiter les séances shopping : je me tâte encore sur le nombre maximum par mois. Sans tentations, on ne fait pas d’achats inutiles.

 

7 – Prendre la taille au-dessus si le vêtement à notre taille habituelle nous boudine : ne pas faire une fixette sur les chiffres! Ça parait logique mais pas toujours évident 😉

 

Avec ces règles, le meilleur dans tout ça c’est que j’ai l’impression de moins dépenser car je ne fais plus d’achats futiles. Reste à tenir l’effort dans le temps 🙂

 

Credit photo : Allie Hylton

Leave a Reply 2 comments

Maguelonne - 23 janvier 2012 Reply

A mes débuts minimalistes, je faisais également une “liste” lors de séances de shopping. Désormais, c’est l’activité même de “shopping” que je ne fais plus. Ayant épuré ma garde-robe à l’extrême, je ne fais plus de shopping. Mais si l’un de mes hauts préférés commence à donner des traces d’usure : je vais en acheter un autre poir le remplacer. Point. Un peu comme on fait une liste de courses alimentaires : il me manque du beurre, du lait, etc. Le fait de “dépassionner” le shopping, d’en faire une activité utilitaire et non une “sortie-plaisir” seule ou entre copines permet d’éviter de “craquer” et de se mettre à amasser de l’inutile… Et appliquer la règle : un objet qui entre à la maison = un objet qui sort… 😉

Mino - 23 janvier 2012 Reply

Waow, se “dépassionner” du shopping, c’est encore un long chemin pour moi. Et pourtant, je sais très bien que ça ne me rapporte pas grand chose au final, mais j’aime flâner dans les magasins, c’est plus fort que moi. Peut-être que j’arriverai à ce stade-là quand ma maison sera vraiment minimaliste…

Leave a Reply: