Minimalisme : Gain de temps ou Gain d’espace ?

Vous êtes-vous déjà trouvé confronté à ce dilemme lors de vos désencombrements : le choix cornélien entre le gain de temps que peut représenter un objet lors de ses (rares ?) utilisations ou le gain d’espace obtenu lorsqu’on s’en débarrasse?

Aux premiers abords, quand on commence le cheminement vers le minimalisme, on parle surtout de désencombrement matériel. On se rend, en fait, compte que nous avons acquis trop d’objets, et que la présence de ceux-ci nous étouffent et nous affectent négativement au quotidien. On fonce alors tête baissée dans le tri des objets. Ce qu’on y gagne? Un gain d’espace évident.

Gain d’espace

Imaginez un instant votre maison désencombrée de tous les objets que vous n’utilisez pas tous les jours. Comment serait-elle?

Vous circulerez plus aisément entre les derniers meubles restants. Vous retrouverez très vite tous les objets de votre quotidien, ceux qui sont vraiment utilisés.

Imaginez tout cet espace que vous avez gagné, et que vous pourriez nettoyer très vite, car il n’y aura plus besoin de déplacer des tonnes d’objets avant d’y accéder. Un espace désencombré, c’est un sentiment de liberté assuré.

Bureau minimaliste

Et pour le reste qu’on doit garder, on me demande ce qui est le mieux : des rangements fermés ou des rangements ouverts? Moi je préfère les rangements fermés, pour moins de pollution visuelle et pour que le regard ne s’arrête pas sur des “détails perturbateurs” quand on se met à contempler notre environnement.

Gain de temps

Et nous voilà devant cet objet qui nous fait gagner du temps mais qui prend de la place. Devons-nous le garder ou pas?

Un minimalisme extrême répondrait que non, et qu’il faudrait sûrement s’en débarrasser.

Mais dans un cas comme dans l’autre, basons-nous sur nos ressentis, et non sur ce que ça devrait être : quel est le plus important pour vous? l’espace ou le temps gagné?

Je suis une maman habitant en banlieue. Ma vie est des plus normales : je vis dans une maison normale (pas une tiny house), et je ne voyage pas avec toutes mes possessions qui se résument au contenu d’un sac à dos. Et dans bien des cas, je privilégie le minimalisme dans les gestes.

C’est une conversation sur le groupe facebook Apprentis Minimalistes concernant l’utilisation d’un super robot de cuisine très célèbre qui m’a fait penser à écrire cet article.

Cuisine minimaliste

Personnellement, je n’ai pas de robot, malgré tous les retours positifs que j’ai entendu jusqu’ici. Je n’ai pas encore mesuré le temps gagné. Et au final, tout revient à ce qui nous va personnellement.

Et vous, pour quelle catégorie d’objets privilégiez-vous le temps à l’espace?

Leave a Reply 3 comments

severine - 22 novembre 2017 Reply

coucou Mino :), c’est une réflexion intéressante, je me demande du coup si nos besoins ne sont pas créer par l’habitude : j’ai ( pas moi hein!) toujours utilisé un robot alors je pense que j’en ai besoin mais les personnes n’en ayant jamais eu ( là c’est moi 😉 ) s’en passent très bien…un peu comme avant quand les smartphone ou internet n’existaient pas…donc du coup notre décision est biaisée

    Mino - 24 janvier 2018 Reply

    Coucou Séverine, effectivement, nos habitudes et nos attraits à la nouveauté vont beaucoup jouer sur la question. Je me demande comment je ferai sans smartphone, maintenant que j’y suis trop habituée 😉

Nils_nc@hotmail.com - 13 février 2018 Reply

Bonjour Mino,

C’est vrai que c’est intéressant de mesurer le gains de temps ou d’espace lors de nos achats. Personnellement, j’ai investi dans un extracteur de jus (ou Juice), il est très gros, il est lourd et il prend de la place, mais c’est un outil vraiment formidable, il me permet de faire des jus vert tout les matins et d’offrir une bonnes doses de micro-nutriments poumon corps 🙂

En tout cas, je pense que c’est important de ne pas trop s’encombrer. Je viens de découvrir ton blog qui est très interessant. J’ai moi aussi commencer la démarche il y a quelques mois de ne conserver que les objets qui comptent vraiment pour moi et surtout d’épurer mon environnement. Mais pas seulement, je fait aussi le ménage dans mes pensées, dans mes priorités et dans l’organisation de mon temps et de mon énergie 🙂

Bonne journée Mino et au plaisir de découvrir tes prochains articles.
Nils

Leave a Reply: