Pourquoi désencombrer?

Suivant nos modes de vie, nous sommes en général entourés de multiples objets aussi encombrants qu’inutiles. Les vêtements portés il y a plus de 10 ans, les anciens cahiers de cours qui sont obsolètes, les gadgets accumulés ici ou là au fil des années. Pourquoi? Qu’est-ce que celà nous rapporte au juste?

 

A la base, je suis quelqu’un de très nostalgique. Je garde les objets à valeur sentimentale même si je ne les utilise plus. Je les trimballe de déménagement en déménagement, ou plus précisemment, de cave en cave? A quoi ça m’a servie? Franchement, à rien. Ces choses, même si je les ai aimées et utilisées à un moment donné, ne correspondent plus à mon mode de vie actuel, ils sont juste là, dans de gros cartons que je n’ouvrirai plus jamais, et qui sont destinés à rester dans la cave. On pourrait penser qu’on les garde pour laisser un souvenir aux générations futures, mais à bien y penser, qui voudrait hériter d’un vieux sweat?

 

Bien sûr, se séparer de ces objets n’est vraiment pas facile, des souvenirs y sont rattachés. Mais avouons-le, garder quelque chose qui ne servira plus ne rime à rien. Car en plus de prendre de la place dans la maison, ça occupe également une partie de nos pensées, car quelque part au fond de nous, nous savons que la cave est remplie de choses dont nous n’avons pas besoin dans notre vie quotidienne.

Je parle ici principalement des objets que nous gardons dans nos caves, mais il arrive aussi que des objets que nous voyons tous les jours dans nos pièces à vivre ne nous correspondent plus. Pourquoi les garder?

Si le fait de voir un objet nous émeut et nous rappelle de bons souvenirs, une solution qui permettrait de garder ce sentiment tout en se désencombrant serait de le prendre en photo (de préférence sous format numérique), et de s’en débarasser.

Après ça, on se sent plus léger et libéré d’un grand poids. Mes anciens cahiers de cours ont rejoint la poubelle, mes vieux vêtements usés également. Ca m’a fait un bien fou de m’en séparer. Je conseille tout le monde de faire de même.

 

Credit photo : Zdeslav Schreiber

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: