Vivre dans la simplicité, c’est … #1

J’ouvre ici une série d’articles pour lister les raisons pour lesquelles vivre dans la simplicité.

Je me suis posée la question, il y a quelques jours, sur le début de cette aventure pour moi. Qu’est-ce qui fait que j’ai voulu vivre avec moins de possessions? L’idée même de vivre avec moins de choses ne s’acquiert pas facilement, car finalement, c’est tout le contraire qu’on nous apprends. Il faut acquérir des connaissances pour pouvoir gagner notre vie, pour pouvoir acheter une maison, une voiture, et tout ce qu’il y a à l’intérieur comme confort. Et l’habitude d’acheter, de “s’équiper” vient tout naturellement. Le souci, c’est qu’on a tendance à exagérer et que l’on s’équipe même de choses dont on n’a pas réellement besoin.

#1 Vivre dans la simplicité, c’est reposant

La raison pour laquelle j’ai commencé à vivre dans la simplicité est purement égoïste. Je ne voulais plus passer autant de temps à faire le ménage. C’est le point qui a le plus sauté à mes yeux quand j’ai lu “L’art de la simplicité” de Dominique Loreau pour la première fois. C’est tellement logique : moins de possessions veut dire moins de choses à nettoyer.
Bien sûr, quand on est maman, c’est un peu différent de la réalité, car même si on a moins de choses, nos enfants, eux, peuvent jouer avec n’importe quels objets venant de l’extérieur. Mon ptiboudchou1 ramène toujours des petits cailloux de l’école pour sa “collection”, par exemple…

Mais au-delà de cette histoire de ménage, avoir moins d’objets permet de savoir ce qu’on a vraiment. Vous est-il déjà arrivé de trouver un objet chez vous et d’avoir complètement oublié que vous l’aviez? Moi, oui. Par contre, si on sait exactement ce qu’on a, on sait où chercher quand il y a un besoin. Avoir moins de possessions, c’est reposant pour les yeux qui regardent la maison dépouillée de futilités, mais aussi pour la tête. Comme on se sent plus léger après un désencombrement…

Et vous, avez-vous ressenti ce sentiment reposant en ayant moins de choses chez vous?
Bonne fin de semaine à tous!

Leave a Reply 12 comments

Pauline - 4 juillet 2015 Reply

Depuis que j’ai les livres de Dominique Loreau je m’emploie un peu chaque jour à les mettre en application. Jai déjà bien réduit ma garde robe, biensûr je l’ai renouvelé mais pour avoir des basiques s’associant entre eux. Le plus pour moi a été l’art des listes, c’est incroyable ce que cela vide la tête !

    Mino - 5 juillet 2015 Reply

    Ravie de connaître une accro de listes comme moi 🙂 tu as commencé ton désencombrement quand, Pauline?

Bulle_Virtuelle - 5 juillet 2015 Reply

Depuis que j’ai commencé à désencombrer, ma relation aux objets a changé, je me débarrasse plus facilement et je leur accorde moins d’importance. Cette semaine, je me suis débarrassée d’un nouveau sac de vêtements et qu’est ce que ça fait du bien !

    Mino - 5 juillet 2015 Reply

    Tu as raison, on accorde moins d’importance aux objets. J’en parlerai d’ailleurs dans un autre billet de la série 🙂

Vivre dans la simplicité, c’est … #2 | Maman Minimaliste - 17 juillet 2015 Reply

[…] Vivre dans la simplicité, c’est reposant #1 […]

Vivre dans la simplicité, c'est ... #2 | Maman Minimaliste - 14 août 2015 Reply

[…] Vivre dans la simplicité, c’est reposant #1 […]

Vivre dans la simplicité, c'est ... #3 | Maman Minimaliste - 2 octobre 2015 Reply

[…] Vivre dans la simplicité, c’est reposant #1 Vivre dans la simplicité, c’est bon pour les enfants #2 […]

Aurélie - 2 octobre 2015 Reply

C’est aussi ce que je recherche : le repos de l’esprit !
Mais j’en suis loin, même si mon rapport aux objets a déjà beaucoup changé.
Je persiste : je vais y arriver :-)
Merci pour tes articles sympas !

    Mino - 2 octobre 2015 Reply

    Aurélie, profite du voyage : plus on s’allège, plus on se sent mieux!
    Merci pour ton commentaire 🙂

valerie - 27 septembre 2016 Reply

J’accumulais tous mes magazines et livres divers derrière un deuxième canapé dans le salon à l’étage en sous pente de toit. Un jour j’en ai eu assez et j’ai ressenti le besoin vital de trier et de ranger tout ça. J’ai acheté des meubles très bas pour installer en sous pente du toit tout autour du salon. J’ai trié, classé et jeter. ça fait un bien fou car moins de poussière accumulée, de désordre. Et surtout j’ai l’impression d’avoir gagné 4 m carré.
Depuis plusieurs mois, je suis dans l’étape : je vide la maison de tout ce qui m’encombre et de tout ce que je trouve inutile.

    Mino - 29 septembre 2016 Reply

    Bravo Valérie, c’est vraiment le premier pas qui est le plus difficile. Après on en devient accro, et on cherche toujours à récupérer des mètre carré 🙂 Bon courage pour la suite :):)

Vivre dans la simplicité, c'est ... #4 - 29 octobre 2016 Reply

[…] Vivre dans la simplicité, c’est reposant #1 Vivre dans la simplicité, c’est bon pour les enfants #2 Vivre dans la simplicité, c’est ne plus se comparer aux autres #3 […]

Leave a Reply: