Santé

Appareil auditif, comment faire le bon choix ?

appareil-auditif

Les problèmes d’audition ne touchent pas que les personnes du troisième âge. Dans l’Hexagone, environ six millions de personnes seraient malentendantes. Ce problème d’audition a pour conséquence un changement du quotidien et isole évidemment la personne malentendante qui ressent des difficultés à comprendre son entourage. La solution : l’investissement dans un appareil auditif. Mais comment choisir la meilleure solution ? Petit tour d’horizon sur ces quelques conseils afin de bien faire le bon choix d’un appareil auditif adapté à ses besoins et où s’adresser pour s’équiper.

Prothèse auditive, comment ça fonctionne ?

Avant tout, un appareil auditif n’a pas pour vocation de restaurer une audition normale. Pourtant il peut l’améliorer en amplifiant les sons. Chaque appareil (on l’appelle aussi prothèse auditive) peut comporter les mêmes pièces de base afin de transmettre les sons de l’environnement vers son oreille et les amplifier. Généralement, l’appareil auditif est numérique et alimenté par une batterie. La prothèse auditive se compose des éléments suivants : un écouteur qui transmet les ondes sonores amplifiées, un petit microphone pour collecter les sons de l’environnement. Elle se compose aussi d’une puce informatique avec un amplificateur. Cette dernière convertit le son en code numérique, l’analyse et l’ajuste selon la perte auditive, les besoins et le niveau des sons qui entourent la personne malentendante, avant de reconvertir ce code en ondes sonores.

Opter pour quel appareil ?

Il existe trois types d’appareils auditifs, dont les contours d’oreilles ou BTE (hebind the ear), les micro-contours d’oreilles et les intra-auriculaires (ITE – in the ear). Les prothèses contours d’oreilles sont les plus robustes et les plus faciles à manier. C’est la raison pour laquelle on les propose aux tout-petits. La partie électronique de l’appareil est placée derrière le lobe de l’oreille. Ces prothèses conviennent à toutes les formes de perte auditive. Le seul inconvénient de cette prothèse c’est qu’elle est peu esthétique et assez volumineuse. Elle n’est pas très pratique en cas d’utilisation d’un téléphone. Les prothèses micro-contours d’oreilles, elles, sont très discrètes puisque son écouteur est inséré dans le conduit auditif. Bien supportées, ces prothèses n’offrent aucun bénéfice à l’usage du téléphone. Elles ne sont pas également adaptées pour des pertes sévères à profondes. En ce qui concerne les appareils auditifs intra-auriculaires, ce sont des prothèses conçues sur-mesure avec un microphone situé à l’intérieur du conduit auditif. Très discret, ce type d’appareils est préconisé pour les surdités légères et moyennes, mais il ne convient pas à tous les conduits auditifs. Il est à noter que pour trouver une prothèse adaptée à ses besoins et à des prix convenables, une petite visite sur https://www.ideal-audition.fr/appareil-auditif/ s’impose !

Appareil auditif : les fonctionnalités complémentaires existantes

Les prothèses auditives peuvent comprendre certaines fonctionnalités optionnelles. L’objectif : améliorer la capacité de la personne malentendante à entendre dans certaines situations plus difficiles ou augmenter le confort. La réduction des bruits de fond figure parmi les fonctionnalités qu’on peut désirer trouver dans l’appareil auditif. Mais la qualité de cette réduction varie d’un modèle à l’autre. À cela s’ajoute une programmation variable. Certaines prothèses auditives peuvent garder en mémoire plusieurs réglages préprogrammés pour les différents besoins et environnements d’écoute.

0 Comments
Share

Maman17

    Reply your comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked*