Santé

Comment gérer votre frustration ?

comment-gerer-votre-frustration

Si le minimalisme vous intéresse, cela veut dire que la « frustration » va faire partie intégrante de votre vie pendant un certain moment. Elle va accompagner vos premiers pas de minimaliste.

Choisir de vivre selon le minimalisme est facile, mais devenir minimaliste ne l’est malheureusement pas. Tout simplement parce qu’il ne vous sera pas aussi facile de vous défaire du superflu dans lequel vous avez vécu toute votre vie. Et c’est parfaitement compréhensible !

Cela dit, au fur et à mesure que vous avancerez, vous verrez que la décision vous appartient, que vous êtes tout à fait capable de vous contrôler, et de mener votre vie comme vous l’entendez — libre de toute addiction à la consommation.

La frustration fera partie de ces obstacles que vous aurez à affronter, et qu’il vous faudra dépasser pour continuer à progresser dans le minimalisme.

Voici des éléments de réponses qui vont vous permettre de gérer au mieux la frustration.

1— Qu’est-ce que la frustration ?

La frustration c’est la réponse émotionnelle normale que l’on a face à l’opposition. Mélange de colère et de déception, elle survient lorsqu’il y a obstruction à notre volonté.

La frustration est une sensation naturelle qui concerne aussi bien les enfants que les adultes. On connait tous ce sentiment désagréable qu’on ressent quand on ne peut pas avoir ce que l’on veut.

Un bonbon refusé comme une augmentation non accordée au travail ou encore un refus de coopération de votre partenaire sont tous source de frustration. Et il en va de même quand vous vous sentez impuissant face à un objectif que vous souhaitez atteindre dans le minimalisme.

2— Pourquoi est-il important de travailler sur la frustration ?

Plus votre volonté est grande, plus grande sera la frustration quand cette volonté se trouvera limitée. C’est pourquoi il est important que vous sachiez gérer les frustrations.

Tout le monde, sans exception, on a tous des rêves et des désirs qu’on souhaite voir réaliser. Des envies qu’on veut satisfaire. Mais on ne vit pas dans un comte de fées, et la vie ne nous donnera pas toujours la chance d’avoir tout ce qu’on veut. Au contraire, au fur et à mesure que nous grandissons, nous nous rendons compte des impossibilités.

Le travail porte surtout ici sur votre capacité à tolérer la frustration. Parvenir à tolérer une certaine dose de frustration, c’est se doter de la capacité nécessaire pour reprendre le contrôle de votre vie, pour avancer et faire face aux difficultés sans se décourager, et persévérer dans l’atteinte de vos objectifs.

3— Comment travailler sur la frustration ?

Si vous souhaitez loin dans le minimalisme, vous devez apprendre à gérer, mais surtout à tolérer la frustration.

C’est la frustration que vous ressentez quand vous ne devez pas succomber à la tentation d’acheter ce sac ou cette vase dont vous n’avez même pas réellement besoin. Ou encore celle que vous ressentez en vous refusant un flacon de parfum de plus que vous avez aperçu un peu plus tôt dans une publicité.

Pour vous aider, voici 4 clés qui vont vous permettre de gérer positivement la frustration.

  • Positiver

Lorsque vous vous sentez frustré, prenez un recul et portez un regard extérieur et global sur la situation. Concentrez-vous sur les tous les aspects positifs et négatifs de l’origine de la frustration et de prendre compte les points positifs. Cela vous permettra d’observer la situation dans une perspective plus objective.

  • Vivre et laisser aller la frustration

Essayer de fuir la frustration ne fera que l’amplifier. Plus vous essayerez de ne pas la ressentir, plus elle sera intense, car tel est le paradoxe de l’esprit humain.

Par conséquent, plutôt que de la fuir, acceptez-la, ressentez-la et laissez aller par la suite. C’est une compétence fondamentale qui peut vous aider à améliorer de manière considérable votre intelligence émotionnelle.

  • Se calmer

La frustration est émotion vindicative et qui peut être destructrice. C’est pourquoi il ne faut surtout pas agir sous ses effets.

Vous pouvez, par contre, vous entraîner à des exercices de « mindfulness » ou « d’acceptation et d’engagement » pour atténuer son impact négatif.

 

 

  • Faire le point entre les désirs, les besoins et la réalité

Il s’agit ici de faire la différence entre :

– ce que vous voulez

– ce dont vous avez besoin

– ce dont vous n’avez pas du tout besoin

La frustration survient lorsque nous confondons les désirs, lorsque nous ne faisons pas la part des choses entre nos besoins réels et nos envies.

Ce sera d’ailleurs le cœur de votre travail pour avancer efficacement du minimalisme : « adapter vos besoins à la réalité ».

0 Comments
Share

Maman17

    Reply your comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked*