Maison

Conseils pour désencombrer sa maison

desencombrer-sa-maison

Posséder moins d’objets matériels rend la vie plus facile et moins stressante. Pour avoir une attitude plus zen, il faut directement aller à l’essentiel et éviter tout superflu. Cela permet non seulement d’être plus efficace, mais aussi plus libre : moins de responsabilités, moins de travail, moins de dépenses (car moins de besoins) et surtout plus de temps disponible.

Ce comportement n’est toutefois pas aussi évident à adopter puisque se séparer de ses possessions n’est pas chose aisée. En avoir le besoin et la motivation ne suffit pas, il faut également savoir par où commencer. C’est la raison d’être de ce présent guide. Il a pour but d’aider dans le désencombrement en indiquant les éléments essentiels par lesquels il faut passer et en montrant comment faire.

Etape n°1 : Trier le linge de maison

On désigne ici par linge de maison tout ce qui est vêtement, drap, torchon ou chiffon, serviette, linge de table et de bain. Il ne faut garder que le strict nécessaire et les plus belles pièces. C’est souvent l’opération la plus dure à réaliser puisqu’en matière de linge, on a toujours l’impression qu’on n’en a jamais assez

Pour ce faire, on conseille de réunir tous les éléments concernés dans une pièce et mettre de côté ceux qui vont rester. Les principes à suivre sont les suivants :

  • Deux serviettes et gants de bain par habitant, un lot supplémentaire pour les invités ;
  • Deux ensembles de drap pour chaque lit et un ensemble supplémentaire pour les invités ;
  • Concernant le linge de table, il ne faut garder que les plus belles pièces qui sont encore en bon état. L’idéal serait de garder les assortiments de set et de chemin de table plutôt que les grandes nappes.
  • Pour ce qui est des vêtements, il faut virer tous ceux qui ne sont utilisés que très rarement. Tout avoir rend le choix plus difficile, autant choisir un style et se fixer dessus.

Tous les autres iront soit à la déchetterie, soit aux bonnes œuvres.

Etape n°2 : Trier les accessoires, produits de beauté et les médicaments

L’idée est la même que précédemment : le strict nécessaire. Il ne sert à rien d’avoir beaucoup de chaussettes, de cravates, de chaussures, de sacs, etc. Certains d’entre eux ont simplement été achetés sur un coup de tête alors qu’on sait tous qu’ils ne vont jamais être utilisés. Même chose pour les produits cosmétiques et les produits de toilette. Il faut commencer par larguer tout ce qui est périmé et donner, jeter ou revendre le reste.

En ce qui concerne les accessoires pour cheveux et les bijoux fantaisies. Il vaut mieux ne garder que quelques-uns et les renouveler lorsqu’ils sont perdus ou usés plutôt que de s’en encombrer alors qu’on sait pertinemment qu’on va tous les perdre tôt ou tard.

Etape n°3 : Trier les livres et dire adieu aux DVD

Les livres sont souvent les plus encombrants puisqu’on en achète encore et encore à chaque fois. Il y en a ceux qu’on n’a pas lus depuis des années et ceux qu’on a acheté parce qu’ils nous paraissaient intéressants. Il y a également ceux qu’on prévoit de lire et ceux qu’on nous a donné.

Il faut penser à tous les trier et à ne garder que ceux que l’on apprécie vraiment. Pour les autres, on peut les donner à des proches ou les revendre. A l’avenir, il vaut mieux privilégier les livres électroniques, elles peuvent s’avérer être très pratiques surtout si on a un problème de gestion d’espace.

Pour le cas des DVD, on peut s’en débarrasser, car à l’ère de la technologie et d’internet, on peut tout retrouver en ligne (les visionner en streaming ou les télécharger). C’est d’ailleurs la finalité des systèmes de vidéo à la demande dans le genre de Netflix. On s’abonne et le tour est joué, on peut regarder tout ce qu’on veut quand on le veut.

Etape n°4 : Désencombrer la cuisine et la boîte à pharmacie

Il s’agit ici de faire un tri dans la vaisselle, les contenants, les épices, les condiments, les médicaments, etc. Il faut enlever tous ceux qui entrent dans la catégorie « je veux garder ça parce qu’il est mignon ou parce qu’il peut me servir un jour ». Il ne faut garder que ce qui est pratique, basique et dont l’usage est fréquent ou habituel.

Pour les médicaments, il faut vérifier la date de péremption et brûler ceux qui sont périmés. Les autres peuvent être gardés si cela est nécessaire. A l’avenir, il vaut mieux les acheter à l’unité pour éviter d’en avoir tout un stock qui ne servira peut-être plus jamais. Il est également possible d’opter pour des méthodes plus naturelles et plus saines pour économiser e l’argent et mieux préserver la santé.

N.B. : il ne faut pas oublier les papiers, les stylos, les décorations, les sacs plastiques et les fils électriques. Le principe demeure le même à savoir le minimum indispensable.

0 Comments
Share

Maman17

    Reply your comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked*