Cuisine

Comprendre et adopter le minimalisme alimentaire

minimalislme-alimentaire

Le feu qui consume la forêt amazonienne vient nous rappeler une chose : notre planète est en grande souffrance. Conscient du problème, vous ne savez pas pour autant ce que vous pouvez faire pour l’environnement à votre niveau. Chaque geste et chaque action comptent, voilà pourquoi nous vous présentons aujourd’hui le minimalisme alimentaire. Avec ce concept, en plus de contribuer à protéger la nature, vous apprendrez aussi à manger plus sainement.

Qu’est-ce que l’alimentation minimaliste ?

Commençons déjà par ce que ça n’est pas. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas de se priver d’un aliment quelconque. Si ce mode alimentaire aide à être en santé, ça n’est pas non plus un régime minceur.

Le principe de la cuisine minimaliste est en fait de diminuer le gaspillage alimentaire, tout en mangeant mieux, en optant simplement pour des produits sains et utiles. En somme, c’est éliminer les composants chimiques de notre alimentation : additifs, conservateurs, exhausteur de goûts et autre, qui sont de toute façon mauvais pour nous. C’est aussi éviter la surconsommation de produits.

Comment adopter ce mode de consommation ?

Commencez par identifier ce que vous consommez et comment vous consommez ce que vous achetez pour mieux manger et acheter intelligemment.

Mettez le doigt sur les produits composés de trop d’emballage, puis trouvez un équivalent plus écologique et plus sain. Ou achetez en plus grande quantité un produit conservable dans des bocaux ou dans le congélateur.

Diminuez l’achat de nourritures industrielles s’il ne vous est pas possible de vous en passer totalement. Le tout a l’air compliqué, mais le premier pas reste le plus difficile, une fois que vous aurez pris l’habitude de faire attention, ça se fera tout seul.

–          Etape 1 : Faire le tri dans les placards

Sortez toute la nourriture que vous avez en stock et mettez de côté tout ce qui est industriel. Si vous êtes tenté d’en conserver, rappelez-vous que chaque étape de la transformation de la nourriture rajoute des composants mauvais pour votre santé et celle de notre planète.

Posez-vous également les bonnes questions : est-ce que certains produits vous sont vraiment utiles, ou sont-ils là pour un « au cas où » qui ne se présente jamais ? Quelle est la quantité réelle dont vous avez besoin d’un produit donné ?

–          Etape 2 : Préférer toujours le fait maison

Que ce soit pour le goûter ou un repas, le fait maison est ce qu’il y a de mieux pour la cuisine minimaliste.

Avec des heures serrées, vous vous dites que vous n’avez pas de temps à y consacrer. Du temps, il y en a toujours, il suffit juste d’un peu d’organisation. Une demi-heure un dimanche ou un mercredi suffit pour faire un petit gâteau simple, mais bon pour le goûter. Du pain et de la confiture, voire du beurre, accompagnés d’un verre de lait, cela fera aussi l’affaire. De même pour une barre de chocolat ou évidemment un fruit frais.

Ça ne dérange personne de reprendre un repas qui est bon. Faites de la bonne soupe avec des ingrédients frais et basiques pour 2 jours, ou cuisinez de la lasagne avec le reste de vos repas. Les plats faciles à faire sont nombreux, nous avons seulement perdu l’habitude de les cuisiner nous-mêmes. Et si vous voulez perdre du poids en même temps, envie2maigrir.com propose des recettes faciles pour vous aider.

Les aliments à acheter en vrac

Fruits, légumes, pates, céréales, riz, sel, sucre et huile sont à acheter en vrac pour consommer moins d’emballage. Préférez aussi les sacs en papier réutilisables ainsi que les bocaux et bouteilles vides pour stocker les produits.

N’hésitez pas à aller à la ferme pour les fruits et légumes et aux exploitations du coin pour choisir la viande à la source. La qualité y est bien meilleure, et c’est souvent moins cher qu’on le croit !

0 Comments
Share

Maman17

    Reply your comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked*