Minimalisme, Santé

Pollution liée à nos vêtements : 6 conseils pour limiter votre impact sur la planète

pollution-vetements

Bien que la production en série de vêtements tendance et bon marché contribue considérablement à l’essor de l’économie mondiale, elle représente également un véritable fléau pour l’environnement. En effet, l’impact négatif de l’industrie de la mode sur le changement climatique est au coude à coude avec d’autres secteurs comme le transport maritime, aérien et terrestre. Le problème vient généralement du choix du matériau utilisé (le nylon, l’acrylique, le polyester, le polyamide, etc.) pour certains textiles et la quantité de vêtements produits annuellement. De plus, l’imprudence et l’irresponsabilité de certaines personnes ne font qu’aggraver la situation. Afin de ralentir les effets néfastes de l’industrie de la mode rapide, il convient de changer au plus vite nos comportements de consommateur. Voici quelques astuces afin de limiter la propagation de la pollution associée aux vêtements.

  1. Acheter moins de vêtements

Bien que la mode façonne et cultive notre mode de vie au quotidien, la forte demande de produits vestimentaires en vogue et à bon prix peut avoir un impact considérable sur l’environnement. En effet, cette consommation excessive épuise les ressources naturelles et nécessite des moyens de production toujours plus rapides et un vaste réseau de transport pour l’exportation de la marchandise. De ce fait, envisager d’acheter moins de vêtements pourrait réduire les désastres causés par la mode rapide.

  1. La qualité avant tout

De nombreuses personnes renouvellent régulièrement leur garde-robe du fait que les nouveaux vêtements s’achètent aujourd’hui comme des petits pains. De plus, la majorité des consommateur s’achète pour le plaisir et ne se soucie même plus de la qualité des produits. Or, cette manière d’agir ne fait qu’accentuer la propagation des déchets textiles.

pollution liée aux vêtements déchets

  1. Les marques durables

Aujourd’hui, de nombreuses marques de mode prennent en compte l’impact écologique de leur production. Il s’agit, de ce fait, d’une alternative intéressante du point de vue pratique, esthétique et économique. Les vêtements qu’elles proposent sont effectivement moins chers que les produits de marque où l’on paie plus pour l’image que pour la qualité et la durabilité.

  1. Eviter le gaspillage et les poubelles

Chaque personne doit arrêter de jeter les vêtements dont elle ne veut plus. Au lieu de penser à la poubelle, il serait mieux d’envisager d’autres solutions comme le recyclage. De grandes quantités de vêtements peuvent être recyclées pour fabriquer de nouveaux produits. Vous pouvez également faire don de vos anciens habits à votre entourage ou à des œuvres caritatives. Dans ce cadre, il est à noter que certaines boutiques de prêt-à-porter reprennent les vêtements usés de leur propre marque ou d’autres marques.

pollution liée aux vêtements poubelle

  1. S’habiller en seconde main

Bien que le fait d’acheter des vêtements de seconde main puisse être absurde compte tenu des prix très attractifs des articles neufs, il peut s’agir d’un geste respectueux de l’environnement. D’ailleurs, de plus en plus de personnes se tournent vers ces types de marché comme :

  • La friperie qui a le vent en poupe auprès des consommateurs du monde entier avec son large choix de vêtements homme et femme pas cher et de bonne qualité pour changer au gré de vos envies. De nombreux sites de vente en ligne proposent également toutes sortes de produits même de grande marque à des prix exceptionnels.
  • La location de vêtements qui est aujourd’hui un marché en pleine croissance. Vous pouvez par exemple louer des vêtements que vous ne portez pas souvent comme les robes de soirée, les vêtements de grossesse, etc. Afin que les clients puissent renouveler constamment leur dressing, certains magasins proposent également des options intéressantes comme les frais mensuels.
  • L’échange de vêtements où le fait d’apporter des vêtements que vous ne portez plus et les remplacer par d’autres articles. C’est une manière intelligente du point de vue économique et écologique de recharger votre garde-robe.

pollution liée aux vêtements seconde main

  1. Faire attention au lavage

Il est bon de nettoyer régulièrement vos vêtements pour des questions d’hygiène et pour se débarrasser de certaines substances chimiques présentes sur les tissus teints pouvant déclencher des allergies. Toutefois, cette habitude peut impacter l’environnement sur bien des aspects. Selon un constat, un foyer consomme environ 60 000 litres d’eau chaque année. La machine à laver nécessite aussi beaucoup d’énergie notamment pour chauffer l’eau de lavage et exécuter le cycle de séchage. Par ailleurs, il convient de laver vos vêtements à des températures plus basses pour les garder en parfait état le plus longtemps possible.

Pour conclure, la pollution provoquée par l’industrie de la mode rapide peut être maîtriser si les consommateurs appliquent leur pouvoir d’achat de sorte à ce que les fournisseurs adoptent des visions plus écologiques en arrêtant tous les comportements polluants et non respectueux de l’environnement.

Vous pouvez également consulter cette marque en France qui propose de nombreux articles concernant le domaine de la mode.

0 Comments
Share

Maman17

    Reply your comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked*