Blog maman mais minimaliste

Affichage : 61 - 70 sur 81 RÉSULTATS
Pot pour bébé lequel choisir
Maman

Pot pour bébé, lequel choisir ?

Vous souhaitez apprendre à votre enfant la propreté et vous vous demandez quel est le pot idéal pour ce faire ? Voici une liste des meilleurs pots pour bébé que vous pourrez retrouver sur le marché. Lorsque vous vous procurez un article de puériculture pour votre enfant, assurez-vous que l’article que vous avez choisi correspond aux normes de sécurité en vigueur. Privilégiez également les articles qui apportent un maximum de confort à votre enfant tout en vous permettant d’avoir l’esprit tranquille au quotidien. Alors, avant d’acheter votre pot bébé, découvrez quelques points importants à savoir en ce qui concerne l’apprentissage de la propreté chez les tout petits. (suite…)

Mouche bébé électronique Braun avantages
Maman Santé

Mouche bébé électronique Braun, quels sont les avantages à tirer de son utilisation ?

Pour les parents et futurs parents, trouver la meilleure manière de moucher bébé lorsqu’il est enrhumé peut devenir une véritable galère. Alors, pour vous simplifier la vie, n’hésitez pas à investir dans l’achat d’une mouche bébé électronique connu également sous l’appellation aspirateur nasal. Parmi les modèles que vous puissiez retrouver sur le marché, la mouche bébé électronique Braun fait certainement partie des meilleurs articles qui offrent un excellent rapport qualité/prix. Toutefois, avant d’en acheter, voici quelques points que vous devrez connaître concernant cette mouche bébé électronique.

(suite…)

Maman

Faut-il acheter un babyphone vidéo ?

La sécurité de bébé a toujours été la première priorité des parents. Vaquer à ses occupations tout en ayant un œil sur bébé est la fonction multitâche que chacun voudrait bien réaliser pour avoir une journée bien remplie. La nouvelle technologie met à la disposition de tout le monde les accessoires qui permettent de mettre bébé au premier plan tout en accomplissant les diverses activités du quotidien.. Faut-il pour autant s’en remettre à cet accessoire pour la sérénité chez soi?

Qu’est-ce qu’un babyphone ?

Pour faire court, le babyphone vidéo peut être défini comme  un appareil qui vous permet de rester en contact avec votre enfant alors qu’il dort paisiblement dans sa chambre. Cet accessoire permet, en effet de renvoyer une image de votre bébé grâce à la liaison d’une caméra et d’un émetteur.

La surveillance est assurément renforcée car l’appareil transmet sur un écran – qui peut être celui du smartphone – l’image et le son provenant de la chambre de bébé. Vous êtes alors au fait de tout ce qui se passe concernant votre petit bout de chou. Qu’il crie, qu’il gigote, qu’il joue ou qu’il dorme, rien ne peut vous échapper.

Il faut dire que toutes les subtilités technologiques viennent faire de l’accessoire un bijou agréable à manipuler pour avoir le résultat escompté. Sa caméra et son écran de 2.4″ ou de 3.2″ LCD – selon la marque et le modèle – font du gadget un moniteur  numérique qui procure une image stable et un son fidèle. Qui plus est, la caméra est dotée d’une fonction de vision nocturne automatique.

La caméra peut avoir une vision d’angle de 120° si bien qu’une large part du lit de bébé est couverte à la manière d’une lentille fish eye d’un appareil photo classique. L’appareil transmet aussi les données de la température de la chambre où bébé dort afin de permettre aux parents de prendre les dispositions nécessaires en cas de température non appropriée.

Pour calmer bébé en cas d’agitation et pour le faire se rendormir des berceuses polyphoniques sont chargées, surtout en situation de nuit. Le dispositif est conçu pour émettre une signalisation d’alerte en cas de déchargement de la batterie. En cherchant un babyphone vidéo ici, vous dénicherez très rapidement le modèle qui vous convient.

Ce qu’il faut savoir sur le babyphone?

Cet appareil destiné à l’écoute de bébé soutenue par des images vient ainsi renforcer la surveillance à distance pour laisser l’adulte aller dans d’autres pièces de la maison sans pour autant perdre bébé de vue.

Le dispositif permet d’entendre et de voir bébé dans une autre pièce. Le son ainsi que l’image sont transmises au moyen d’un système qui repose sur un émetteur qui se trouve du côté de bébé. On reconnaît cette unité par le fait qu’il y a moins de voyants et de boutons.Cette partie du système est à installer dans la chambre de bébé. La seconde unité qui compose le système est destinée aux parents. C’est l’appareil qui montre l’image et reproduit le son que bébé émet.

Il faut veiller à installer correctement le dispositif pour que vous puissiez avoir un appareil de surveillance impeccable. Une installation correcte sous-entend le respect de la distance minimale qu’il faut laisser entre bébé et l’appareil.

Il faut également veiller à mettre la caméra à un emplacement suffisamment élevé par rapport à bébé pour pouvoir couvrir le plus de champ possible. Pour ce faire, il faut sans doute parfois accrocher la caméra sur le berceau de bébé ou tout simplement le mettre sur un meuble à proximité de bébé.

Pour des résultats probants, le récepteur du côté parents doit notamment être équipé d’un écran de bonne taille pour une vision confortable.

Babyphone ou pas?

Il est alors très tentant d’avoir un babyphone vidéo sous la main pour régler le problème de la surveillance de bébé sans devoir être dans la même pièce que lui. Ainsi, le dispositif a pour fonction de rassurer les parents qui sont relativement libres dans leurs déplacements dans la maison. Mais le babyphone vidéo est-il vraiment indispensable pour gérer la surveillance de bébé?

La pléthore des babyphones vidéo proposés sur le marché rend évidemment la tâche difficile pour choisir le bon appareil. Certains pèchent par des dysfonctionnements tels que seuls les parents entendent la berceuse censée dorloter bébé.

D’autres modèles ont pour principal défaut la sonorité, en ce sens que la voix des parents est déformée dans l’appareil et peut indisposer bébé à l’écoute. De plus, sur certains modèles, il arrive qu’un décalage de quelques secondes est inévitable quand la fonction bidirectionnelle est activée.

L’écran de 2.4″ de certains modèles est très limité sinon dans la qualité de l’image, du moins dans le confort de la vision. Sur certains appareils, l’image est tout simplement floutée et graineuse.

La critique la plus répandue porte sur la durée de vie de l’appareil. De fait, à la tranquillité d’esprit tant convoitée se substitue souvent la hantise d’une panne ou de décharge de l’appareil.

Un groupe d'enfants qui regarde un enfant, une bonne dose de lumière bleue
Maman

Comment protéger vos enfants de la lumière bleue ?

Les écrans font partie intégrante de notre quotidien. S’ils constituent parfois un véritable gain de praticité, ils ne sont pas sans danger pour les yeux de nos enfants. En effet, la lumière bleue émise par les écrans abîme la vue, tout particulièrement celle des plus petits, leur rétine étant plus perméable aux agressions extérieures. Quelles sont les conséquences d’une trop grande exposition à la lumière bleue, et que pouvons-nous faire pour nous en protéger ?

Une lumière néfaste pour la rétine

Pour mieux comprendre ce qui est à l’oeuvre, il faut savoir que la lumière est composée de deux parties distinctes. La première est la partie visible, non nocive pour les yeux. Elle est composée de rayons rouges, bleus, jaunes, verts, etc. (pensez aux couleurs de l’arc-en-ciel). La seconde est la partie non visible, néfaste pour la rétine : les rayons ultraviolets émis par le soleil, par exemple.

On trouve la lumière bleue dans ces deux parties. Dans la partie visible et non nocive, elle est là pour réguler l’horloge biologique, c’est à dire le cycle de veille et de sommeil. Elle est indispensable dans l’équilibre hormonal et pour la bonne marche des fonctions cognitives. La lumière nocive, quant à elle, est émise par le soleil et les écrans d’ordinateur, de tablette et de téléphone.

On sait désormais que les mécanismes de cette lumière bleue participent à la destruction de nos rétines. En effet, plusieurs chercheurs de l’université de Toledo (aux Etats-Unis) ont mis en évidence dans l’étude « Blue light excited retinal intercepts cellular signaling » parue en 2018 que les écrans émetteurs de lumière bleue abîmaient les cellules photosensibles dont nos rétines sont composées, les poussant à s’autodétruire.

En effet, nos yeux, et a fortiori ceux de nos enfants, ne peuvent filtrer la lumière bleue. En l’absence de protection, cette dernière pénètre la cornée et le cristallin, atteignant ensuite la rétine.

Un enfant qui joue à la console de jeux vidéosLumière bleue : les conséquences sur les enfants

Une trop grande exposition à cette lumière artificielle peut donc entraîner des maux de tête, une fatigue oculaire, une perturbation des cycles circadiens (cycles du sommeil), mais aussi à plus long-terme des risques de myopie et de DMLA, une maladie dégénérescente responsable d’une perte progression de la vision. La lumière bleue réduit également la production de mélatonine, qui est l’hormone du sommeil chez les êtres humains.

Enfin, certaines études ont démontré un lien entre la lumière bleue de nos écrans et les TDAH (c’est à dire les troubles du déficit de l’attention et l’hyperactivité) chez les enfants. Ces troubles du développement entraînent notamment des difficultés à se concentrer, à s’organiser et à pratiquer des activités demandant un effort soutenu.

Limiter le temps passé devant les écrans

La première chose à faire est plutôt simple : il suffit de limiter sa consommation d’écran, qu’il s’agisse de l’écran de téléphone ou d’ordinateur ! Certes, les écrans peuvent être une source d’apprentissage et de divertissement très utile. Mais leur usage doit être modéré, particulièrement celui des petits enfants. Avant 3 ans, il est même conseillé d’en prohiber l’usage.

Et lorsque vos enfants utilisent un écran, pensez à protéger leurs yeux en plaçant dessus un filtre anti-lumière bleue. Ces filtres, très efficaces, permettent de limiter l’exposition à l’éclairage artificiel et à la lumière bleue.

Utiliser des lunettes anti-lumière bleue

Même si votre enfant ne porte pas de verres correcteurs, vous pouvez tout à fait vous procurer des lunettes spécialement conçues pour filtrer la lumière bleue. Facilement disponibles, elles peuvent être achetées sans ordonnance.

La marque française LUSEE propose par exemple plusieurs modèles de lunettes, dont des modèles spécialement conçus pour les enfants. Ces lunettes permettent de protéger les yeux de la lumière bleue émise par les écrans, mais aussi de la fatigue et des maux de tête qu’ils engendrent. Solides et durables, elles sont d’un excellent rapport qualité-prix puisque la gamme enfant est disponible au prix de 39,90€.

Respecter des distances minimales de sécurité

Enfin, n’oubliez pas de respecter les bonnes distances devant vos écrans. C’est particulièrement important pour les enfants, qui ont parfois tendance à « coller » le nez devant leur écran. Ainsi, les experts conseillent de respecter une distance minimale de 3 mètres devant la télévision, et de 60 à 80 cm devant les écrans d’ordinateur. Les téléphones, eux, doivent être tenus suffisamment loin des yeux pour minimiser les effets néfastes de la lumière bleue.

On vous explique comment repasser une chemise
Maman

Comment repasser une chemise à la perfection ?

La chemise fait partie des éléments incontournables du dressing masculin, mais qui demande également le plus d’attentions et de travail notamment en ce qui concerne le repassage. Que ce soit au bureau, lors d’une soirée ou une cérémonie, ce type de vêtement ne passe pas inaperçu. Or, on voit souvent des hommes débarquer avec une chemise toute froissée comme s’ils l’ont fait exprès ou qu’ils n’ont pas eu le temps de la préparer convenablement. Dans tous les cas, le repassage est une tâche délicate et importante que chaque homme devrait maîtriser. Mais comment repasser une chemise ?

Les équipements essentiels pour un repassage

Chaque détail compte lorsqu’il s’agit de soigner votre apparence et de faire bonne impression. Dans ce cadre, avoir des vêtements propres et bien repassés montre donc à votre entourage que vous êtes un homme d’ordre et discipliné. Quelqu’un qui prend soin de sa silhouette et de ses affaires avec une tenue impeccable. Repasser correctement votre chemise constitue donc une étape essentielle, mais comment s’y prendre ? En principe, le repassage n’est pas difficile une fois que vous maîtriser les bases et que vous disposez des équipements adéquats.

  • Le fer à repasser

Les chemises ont besoin de passer par la chaleur et la vapeur de votre fer à repasser. En effet, certains tissus comme le coton et le lin nécessitent une chaleur élevée pour enlever les plis et reprendre leur forme. D’ailleurs, un fer plus chaud et plus lourd peut réduire de moitié le temps de repassage sans avoir à presser et attendre un certain moment pour que le textile soit de nouveau lisse. La vapeur qui se dégage de l’appareil donne également vie aux tissus et l’humidité chaude permet aux rides les plus tenaces de se lisser avec un minimum de travail en répartissant plus uniformément la chaleur à travers les fibres du vêtement.

  • La planche à repasser

Cet accessoire est indispensable pour repasser convenablement votre chemise. À noter que vous pouvez également mettre un morceau de papier d’aluminium sous le couvercle de la planche pour un repassage rapide et efficace. En effet, l’idée est de refléter la chaleur du fer sur lui-même pour pouvoir repasser le vêtement des deux côtés à la fois.

  • Flacon pulvérisateur

Cet accessoire est nécessaire lorsque votre appareil ne dispose que d’une fonction vapeur pour disperser l’eau uniformément sur votre chemise avant de repasser.

Une petite vidéo peut-être non ?

Repassage de chemise : les étapes importantes

  1. La préparation

Comment repasser une chemise comme il se doit ? Assurez-vous d’abord que chaque équipement soit prêt notamment le fer. Vérifier qu’il contient de l’eau, puis branchez-le et effectuez le réglage de chaleur en le mettant au plus bas avant de le chauffer progressivement. Pour ce qui est du vêtement, il convient de le retourner et commencer à repasser l’intérieur puis l’extérieur. Cette méthode vous garantit un meilleur résultat notamment pour les tissus en coton plus épais. Vous devez aussi vérifier de quel type de textile la chemise est faite afin d’éviter de la brûler à des températures élevées. À noter que les tissus en polyester sont plus sensibles à la chaleur.

  1. Le repassage

  • Le col

Il faut toujours commencer par repasser le col de votre chemise. C’est la partie la plus visible d’une chemise, car elle encadre le visage, surtout lorsqu’elle est portée avec un costume. Il est impératif de bien appuyer sur le fer plusieurs fois jusqu’à ce que le col soit impeccable.

  • Les épaules

Continuez avec les épaules en faisant attention à glisser doucement le fer sur les deux épaules.

  • Les poignets

Comment repasser les poignets de votre chemise ? Il faut d’abord ouvrir les boutons afin de les disposer à plat. Commencez par l’intérieur des poignets, puis l’extérieur, en déplaçant toutes les rides du tissu irrégulier vers les bords. Repassez soigneusement autour des boutons en faisant attention à ne pas les toucher.

  • Le devant de la chemise

Il convient de commencer par le côté de votre chemise qui a des boutons et travailler soigneusement le point de fer autour de la zone des boutons. Ensuite, remonter doucement le fer vers le haut de l’épaule puis vers le bas. Répétez l’opération pour l’autre partie du vêtement tout en vérifiant qu’il n’y a pas de plis sous le col et au niveau des boutonnières.

  • Le dos de la chemise

C’est la partie la plus facile à repasser. En plaçant la chemise à plat sur la planche, vous devez positionner l’une des têtes de manche dans le bord carré de la planche. Vous avez alors la moitié du dos en position principale à repasser. De préférence, commencez par le haut sur la zone des épaules arrière et faites glisser lentement le fer vers le bas. Si vous avez un pli central, vous avez le choix entre passer quelques secondes à le repasser ou bien éviter cette tâche.

  • Les manches

Il s’agit de la partie la plus délicate du repassage, car il faudra repasser deux couches de tissu. Le plus important est de s’assurer que ce dernier soit lisse et plat avant d’appliquer le fer.

  • L’inspection

Pour terminer, il convient d’inspecter la surface de la chemise pour voir s’il y a encore des rides qui sont visibles. Lorsque vous êtes satisfait, il n’y a plus qu’à enfiler votre chemise ou la placer sur un cintre et dans votre placard.

Quelques points importants

Bien qu’il soit évident de repasser une chemise propre, il convient de noter que le repassage d’un vêtement sale est à éviter. En effet, les tâches peuvent se fixer au tissu et il sera alors difficile, voire impossible à les enlever.

Ne jamais repasser autour et au-dessus des boutons, même s’ils sont couverts d’un tissu comme dans le cas d’une chemise habillée avec un col boutonné caché ou d’une poche avec sous-boutons. Vous risquez en effet de les abîmer en les exposant à une forte chaleur. Cela peut également nuire à l’apparence de votre chemise.

Vous savez maintenant comment repasser une chemise, alors prenez votre temps et faites comme il faut.

 

maman entrepreuneuse comment faire
Maman

Être une maman entrepreneuse, comment faire ?

Pour une mère, élever un enfant implique de nombreuses responsabilités et de nombreuses tâches au quotidien. En effet, elle se sent responsable de tout ce qui se passe dans sa maison(s’occuper des enfants, de la cuisine, du ménage, du shopping, etc.) et s’implique à fond dans tout ce qu’elle fait. Et comme si ce n’était pas déjà suffisant, certaines femmes trouvent encore le temps de créer leur propre business. En jonglant avec son foyer et son entreprise, ces dernières occupent ainsi plusieurs emplois à temps plein. Il n’est donc pas étonnant qu’être une maman entrepreneuse n’est pas une mince affaire et une décision à ne pas prendre à la légère.

(suite…)

centrale vapeur ou fer a repasser lequel choisir
Maison Maman

Centrale vapeur ou fer à repasser : le match

Le repassage constitue l’une des corvées ménagères les plus chronophages. Si on utilise le matériel adéquat, l’opération devient tout de suite plus agréable et le gain de temps conséquent. Que ce soit maman ou papa qui se charge de cette tâche ménagère pernicieuse, il convient de choisir le meilleur équipement en comparant les plus et les moins, de façon objective. La question est donc, pour une maman active, quel appareil choisir : centrale vapeur ou fer à repasser ?

(suite…)

meilleure chaise haute pour bébé
Maman

Comment choisir la meilleure chaise haute pour bébé ?

Il existe différents dispositifs indispensables pour le quotidien des parents ayant des enfants de bas âge. Pour faciliter les repas, non seulement pour le confort de bébé, mais également pour la sérénité des parents, il est essentiel d’investir dans une chaise haute qui se révèle incontournable à partir de 6 mois environ, lorsque le loupiot se bien assis et soutient bien sa tête. Parmi les nombreux modèles disponibles sur le marché, faites en sorte de choisir la meilleure. Découvrez justement les critères à prendre en compte pour cela.

Les différents modèles de chaises hautes pour bébé

Avant de sélectionner la meilleure chaise haute bébé, il est nécessaire de connaître les différents modèles qui sont disponibles sur le marché.

La chaise haute classique

Il s’agit d’une chaise qui a été spécialement conçue pour assurer le confort du tout petit. Il est plus élevé et ajustable au niveau de la hauteur. Par ailleurs, le dossier est généralement réglable et l’on note la présence d’une tablette pour déposer la nourriture de bébé (ou des jouets).

La chaise polyvalente

Cette chaise est polyvalente, pouvant alors s’adapter à différentes situations. En fonction de la situation, il est notamment possible de le transformer en un siège portatif, à fixer sur une chaise d’adulte ou à emporter pour les sorties en plein air avec bout de chou.

La chaise haute évolutive

Ce modèle évolue en même que votre enfant grandit. Celle-ci peut alors se transformer de manière à ce que le tout-petit s’attable avec les adultes tout en restant bien tranquille dans sa chaise. Cela peut se fait en ajustant la hauteur du siège ou encore le repose-pied. À souligner qu’une chaise haute évolutive affiche une capacité plus importante que les autres modèles, pouvant supporter un poids plus important.

 

Les critères de choix d’une chaise haute pour bébé

Différents paramètres influent sur le choix de la meilleure chaise haute pour bébé. Voici les critères que vous pouvez prendre en compte avant l’achat :

meilleure chaise haute pour bébé

  • Un dossier inclinable sur plusieurs niveaux (jusqu’à 5) est indispensable pour que bébé puisse être installé bien confortablement. Certains modèles s’inclinent suffisamment pour que l’enfant puisse s’y endormir. À noter que cette option est souvent absente des chaises évolutives.
  • La présence d’un couvre-plateau (ou couvre-tablette) se révèle très pratique dans la mesure où vous l’ôtez juste après chaque repas. Vous n’avez pas à nettoyer la tablette, celle-ci offrant directement un espace de jeu à bout de chou.
  • Le repose-pieds est un accessoire de confort important. C’est encore mieux lorsque celui-ci est réglable, offrant un bon soutien à bébé.
  • Une hauteur ajustable vous permet de régler la chaise en fonction de la situation : pour s’ajuster à votre position ou à la hauteur de la table à manger.

Au-delà de ces critères, assurez-vous également que la chaise haute que vous allez acheter est facile à entretenir. Privilégiez alors les surfaces lisses comme le bois, le plastique ou encore le simili cuir. Par ailleurs, optez pour les couleurs foncées qui se salissent moins facilement. En ce qui concerne les dimensions de l’équipement, vérifiez bien que celles-ci sont adaptées à la surface dont vous disposez. Si votre intérieur est assez serré, misez sur un modèle pliable ou évolutif.

 

Quel que soit le modèle de chaise haute qui vous séduit, celui-ci doit respecter les normes de sécurité NF S54-007. Dans tous les cas, cet équipement doit être parfaitement stable. Enfin, rien ne vaut une bonne utilisation de la chaise haute : choisissez judicieusement l’endroit où vous l’installez (surface plane, harnais bien fixés…) et ne laissez jamais votre enfant sans surveillance. Ne le quittez jamais des yeux pour éviter toute mauvaise surprise.

Maman

Opter pour la simplicité en étant une maman minimaliste

À ne pas confondre avec la privation, le minimalisme se traduit par un mode de vie simple où l’on ne se laisse pas influencer par une société qui encourage à toujours acheter plus que le nécessaire. La consommation est donc motivée par un besoin réel et non par le superflu. Une maman minimaliste est donc une mère qui va dépenser au minimum en pensant à ce qui est vraiment essentiel pour son enfant, à savoir sa disponibilité et son amour.

D’où vient cette tendance ?

Sans même connaitre l’expression minimalisme, de nombreuses mamans ont déjà adopté ce mode de vie afin d’éviter les fins de mois difficiles, mais également pour inculquer à leurs enfants des valeurs autres que le consumérisme ambiant. Néanmoins, le terme « maman minimaliste » n’a été inventé que récemment par Hattie Garlick.

Après avoir perdu son emploi en 2012, cette mère de famille anglaise a décidé de vraiment limiter au strict minimum les dépenses pour son enfant tout au long de l’année précédente. Cela a inspiré d’autres mamans, et c’est ainsi que de nombreux livres, blogs et sites sur le minimalisme sont apparus.

Sachez toutefois que vous n’êtes pas obligée de suivre l’exemple de Hattie Garlick si vous trouvez sa méthode difficile à réaliser. Vous avez probablement déjà des astuces pour limiter vos dépenses, mais voici quelques idées qui pourraient aussi vous inspirer.

En pratique, ça donne quoi ?

Le but étant de se concentrer sur l’essentiel et sur ce qui compte vraiment, voici une liste non exhaustive de ce que vous pourriez faire pour devenir une maman minimaliste.

  • Profitez des soldes, des articles d’occasion ou encore des bons de réduction pour l’achat des choses qui vous sont indispensables comme le matériel de puériculture tel que le coussin de maternité disponible sur le site hylla. Celui-ci vous servira avant et après votre accouchement et peut même plus tard servir à bébé lorsqu’il apprendra à s’assoir durant ses premiers mois. Pensez donc à ne pas jeter tout ce qui peut encore servir.
  • Ne couvrez pas votre enfant de cadeaux. Nombreux sont les enfants qui n’en reçoivent que lors de leur anniversaire et à Noël et qui se portent très bien. Ceux qui sont habitués à recevoir des tonnes de jouets en voudront toujours plus. D’ailleurs, sachez que jusqu’à l’âge de trois ans un enfant n’a pas besoin qu’on lui achète des jouets. Un tout-petit peut se contenter des objets du quotidien pour s’amuser et pour l’éveiller.
  • Privilégiez les objets « faits maison » que ce soit pour les jouets, la décoration ou encore pour les déguisements pour Halloween. C’est toujours un plaisir de faire les choses soi-même en compagnie de ses enfants. En plus de développer la créativité de votre enfant, cela vous permettra de mieux vous rapprocher de lui et d’entretenir la complicité.

Pour conclure, gardez à l’esprit que l’essentiel est de faire ce qui vous parait le mieux de votre famille et de vous focaliser sur les réels besoins de vos enfants : votre amour, votre attention et votre disponibilité.

comment réparer électroménager
Maison Maman

Vers qui dois-je me tourner pour réparer mon électroménager ?

Personne ne peut prévenir la survenue d’une panne. Chaque incident, quelque soit son niveau de gravité, met tout le monde hors d’état. Le plus souvent, nous agissons inconvenablement lorsque nous manquons d’information à propos des démarches qui mènent vers la solution. Lors d’un cas pareil, mettez-vous d’abord au calme, puis commencez à chercher de l’aide. Voici un cas, si vous êtes une femme mariée, entrain de préparer le dîner quand le four refuse de terminer la cuisson, vous allez sûrement faire appel à l’homme de la maison. Mais, comme le monsieur en question n’est pas un bricoleur de métier, il ne peut pas toujours apporter de l’aide. Alors que faire ?

(suite…)