Blog maman mais minimaliste

Affichage : 71 - 80 sur 81 RÉSULTATS
Ah rater les félications de naissance ! Une erreur à ne pas commetre
Maman

Conseils pour ne pas rater ses félicitations de naissance

La venue d’un enfant est un moment magique qui emplit de joie toute une famille. Lors de la première visite postnatale, les proches de la famille sacrifient à la tradition des félicitations de naissance. Il arrive cependant que cette tradition soit mal préparée et que la séance de félicitations aux nouveaux parents se déroule dans une atmosphère empreinte de malaise. Voici quelques conseils pour ne pas rater ses félicitations de naissance.

(suite…)

Maman

En savoir plus les couches Little Big Change

Toujours à la recherche de ce qui se fait de mieux pour votre loulou, vous voici penché sur les couches bébé. Produit de puériculture très important au quotidien, il est essentiel qu’il soit de qualité pour le bien-être et la santé de bébé. Dans l’optique de vous aider à faire un choix judicieux, nous vous proposons ici de vous familiariser avec les couches de Little Big Change. (suite…)

Échantillons de bébé gratuits
Maman

Comment trouver facilement des échantillons de bébé ?

Idéals pour faire des économies et pour découvrir de nouveaux produits, les échantillons gratuits sont également une belle opportunité pour tester avant d’acheter, notamment car certains articles ne sont pas bon marché. Régulièrement, des campagnes d’échantillonnage sont lancées sur internet et parfois, des marques distributeurs vous permettent de bénéficier de doses d’essai gratuites. Ci-dessous, retrouvez tous nos conseils pour trouver facilement des échantillons de bébé. (suite…)

Des enfants qui jouent dans la neige
Maman

Comment habiller vos enfants pour affronter l’hiver ?

Lorsque les températures baissent, et surtout en hiver, en bons parents que vous êtes, vous habillez toujours vos enfants de manière à ce qu’ils puissent avoir chaud. Mais êtes-vous sûr que c’est vraiment ce qu’il faut faire ? Pour être fixé, et pour éviter les erreurs, découvrez dans cet article comment habiller vos enfants pour les protéger du froid.

Les vêtements à privilégier

En fait, pour le haut, 3 vêtements suffisent. Pour le premier, celui qui sera en contact avec la peau, privilégiez un textile thermorégulateur. Pour le second, optez par exemple pour une polaire. Et pour le troisième, libre à vous de choisir ! Il pourra s’agir d’un anorak, d’un pull, ou d’un sweat. Le plus important sera d’opter pour quelque chose qui plaira à vos enfants. En effet, si ce dernier vêtement leur plaît, ils auront toujours envie de le porter, et ce, malgré le fait que vous les obligerez à avoir les 2 autres en dessous.

Pour les jambes, ajoutez tout simplement une paire de collant ou de leggings (en fibre technique de préférence) sous leur pantalon. Pour trouver facilement des pièces que vos enfants pourront aimer, que ce soit des pulls, des gilets, des sweats de fille ou de garçon, rendez-vous sur la toile. Vous y trouverez des boutiques spécialisées où vous n’aurez que l’embarras du choix. Pour faire plaisir à vos chérubins, pensez alors à leur donner la possibilité de choisir. Le but étant toujours qu’ils ne rechignent pas à porter leurs vêtements.

Des enfants qui affrontes noel

Pourquoi habiller vos enfants de cette manière ?

Rassurez-vous, si nous vous conseillons d’habiller vos enfants de cette façon, ce n’est pas sans raison. En effet, comparé aux adultes, il faut savoir que ces derniers sont nettement plus sensibles au froid. Cela s’explique par le fait qu’ils ne peuvent réguler leur température qu’à partir d’un certain âge, à savoir 6 ou 7 ans. Jusqu’à ce qu’ils puissent le faire, il sera donc nécessaire de prendre certaines précautions, notamment en matière d’habillement. L’objectif ? Éviter qu’ils attrapent froid.

Vous devez alors vous dire que pour cela, quoi de mieux que de leur faire porter des vêtements chauds. Vous devez également penser que plus il y en aura, et mieux ce sera. Eh bien, sachez que vous avez tort. En effet, plus vos enfants auront chaud, et plus ils transpireront. Résultat : suite à cette transpiration excessive, ils auront toutes les chances d’attraper froid… C’est donc pour éviter cela qu’il est conseillé de les habiller comme expliqué ci-dessus. Pour les protéger efficacement de froids, misez ainsi sur les bons vêtements plutôt que sur le nombre.

Attention également à ne pas oublier de couvrir leur tête, leurs mains et leurs pieds ! Effectivement, c’est de ces parties de leur corps que la chaleur commencera à s’échapper. À noter alors que cela se fera beaucoup rapidement que chez les adultes. En hiver, bonnet ou couvre-tête, gants ou moufles, et chaussettes épaisses seront donc indispensables pour vos chers petits.

Maman Minimalisme

Allaiter quand on est une maman minimaliste, ça donne quoi ?

Accueillir un petit bout de chou s’avère être souvent le plus grand changement vécu dans votre vie d’adulte. Afin de se préparer à cette « grande responsabilité », vous pouvez être tentée de vous tourner vers des acquisitions qui vont vous rassurer et réduire l’inconnu de ce qui vous attend.

Future maman, dresser une liste de naissance minimaliste

Avant même la naissance de bébé, il est fortement conseillé d’établir la liste des essentiels. Cette dernière se composera uniquement du strict nécessaire, dont quelques bodies croisés ouverts par devant (5 pièces ou 7 tout au plus), âgé de 0 à 3 mois dès le départ, des pyjamas et des tenues sympas pour les occasions spéciales. À cette liste s’ajoutent un bonnet, une brassière en laine et des chaussettes qui sont indispensables en prévision du froid. Sans oublier les biberons, les lingettes lavables, un flacon de shampoing-savon tout doux et bio ainsi qu’un matelas à langer qu’on pourra poser sur une table à langer ou encore sur le lit pour changer le petit lardon.

On vous propose cette vidéo sur l’allaitement :

Le tire-lait, un accessoire indispensable

Cet accessoire s’avère être très utile pour un nourrisson né avant terme ou de faible poids qui n’a pas de tout temps l’énergie nécessaire pour téter. Avec le meilleur tire-lait, on va pouvoir stimuler la lactation afin que l’enfant fasse moins d’effort quand il tète le sein de sa mère, et réduire ainsi la durée des tétées, du moins les deux premières semaines. Le tire-lait est également indispensable surtout quand le petit lardon ne parvient pas à téter ou encore en cas d’engorgement et de production de lait très abondante.

Côté repas et goûters, privilégier le fait maison

Pour les jeunes mamans, adopter le minimalisme et le minimalisme alimentaire nécessite de faire des efforts considérables. Aucun produit qui a subi des transformations industrielles n’est tout à fait sain, même si on nous dit souvent le contraire. Face à ces produits qui envahissent le quotidien, notamment nos tables, le minimalisme alimentaire propose d’investir du temps afin de préparer ce que l’on va manger chez soi. Et opter pour du fait maison a de nombreux atouts : c’est moins cher, sain et généralement meilleur en goût.

Le soutien-gorge d’allaitement

On peut dire que c’est l’accessoire le plus indispensable lors de l’allaitement. Durant la grossesse, on achète un nombre considérable de soutien-gorge car on va prendre un peu de volume au niveau de la poitrine. Et c’est normal. Si on envisage ces acquisitions au troisième trimestre, il est préférable d’opter directement pour un soutien-gorge d’allaitement. Cet accessoire est réputé pour être à la fois confortable et très correctement soutenant.

La liste des éléments uniquement optionnels

On peut dire que c’est variable d’une famille à l’autre. Mais ces quelques éléments sont loin d’être obligatoires, entre autres, les bidules électroniques, technologiques (poubelle à couches sophistiquée, caméra pour bébé, etc.), une déco de chambre de bébé sortie d’un magazine. Les « marchés aux puces » regorgent de trésors pour une déco unique et écologique. De plus, on va se le dire, la déco, c’est plutôt pour les « grands » que pour le nouveau-né !

Maman

Comment initier votre enfant à une langue étrangère ?

Plusieurs méthodes existent pour inculquer une nouvelle langue à votre enfant. L’important est de voir celles qui conviennent le mieux en fonction de l’âge et du contexte dans lequel votre enfant évolue.

Comment faire apprendre une langue à votre petit ?

Le bilinguisme est reconnu aujourd’hui comme étant une véritable opportunité pour les enfants qui en sont capables. Cependant, initier un enfant à une langue étrangère ne relève pas toujours de l’évidence.

Heureusement, il existe une diversité de solutions pour faciliter l’apprentissage d’une langue étrangère à leurs enfants. En effet, il existe différentes activités ludiques pour intégrer une langue nouvelle dans le quotidien d’un enfant. On vous en dit plus dans les lignes qui suivent :

L’immersion linguistique

Il convient de retenir avant tout la place centrale que joue la communication orale dans l’apprentissage d’une langue étrangère par les enfants. Il est donc judicieux de le mettre le plus tôt possible dans l’univers de la langue que l’on souhaite lui apprendre. Cela va permettre de le familiariser avec les éléments qui caractérisent une langue en particulier.

La communication orale est d’autant plus importante s’il s’agit d’initier l’enfant à sa langue maternelle. Dans cette situation, il est possible d’opter pour une astuce plus sophistiquée en faisant en sorte que l’un des parents soit associé par l’enfant à la langue qu’on souhaite lui apprendre et en prévoyant des moments privilégiés pour la pratiquer avec l’enfant.

Les films et les dessins animés

En général, les enfants accrochent facilement leur attention aux dessins animés. Il faut donc utiliser cet intérêt au profit de leur apprentissage. Une fois que votre enfant le connait par cœur parce qu’il l’aura regardé en boucle, essayez de le lui faire visionner une nouvelle fois, mais dans la langue étrangère qu’il doit apprendre.

Grâce à la manière dont les personnages parlent et aux gestes qu’ils vont exécuter sans oublier la connaissance que votre enfant a déjà au préalable sur le support qu’il regarde, il va comprendre la langue de manière progressive tout en enrichissant les vocabulaires qui lui sont associés.

La voie musicale

L’apprentissage par la musique possède aussi un énorme avantage, celui de la répétition des phrases qui composent la chanson.

La musique permet d’inscrire naturellement des éléments dans la mémoire de votre enfant sans vraiment exiger d’effort conscient. La musique constitue donc un excellent outil pour initier votre enfant à des langues étrangères.

Pour illustrer, vous pouvez lui apprendre l’alphabet en musique. Il s’agit d’ailleurs d’une méthode largement répandue puisqu’elle offre une efficacité déconcertante et s’appuyer sur n’importe quelle chanson.

La musique se veut ainsi être une excellente ressource quand on veut s’approprier une langue étrangère, encore plus lorsqu’il s’agit d’un enfant.

L’apprentissage par le jeu

Le jeu peut  également servir dans l’apprentissage d’une langue, car il permet de faire en sorte que cette langue s’intègre au quotidien de votre enfant. Ainsi, il associera les différentes étapes du jeu à des vocables, des intonations, des caractéristiques particulières à une langue étrangère.

Il existe en magasin un certain nombre de jeux qui peuvent servir à ce mode d’apprentissage de langue.

Grâce à ces jeux didactiques, le vocabulaire de l’enfant s’enrichit ce qui lui donne plus d’éléments pour pratiquer une langue avec rapidité et sans difficultés majeures, le tout se faisant de manière ludique et naturelle. Vous pouvez trouver des exemples d’outils et d’astuces pédagogiques rendez-vous sur terredinfostv.fr dans la rubrique enfance.

Et pourquoi pas les ateliers de langues ?

Les ateliers de langue ont connu un succès grandissant depuis un certain temps. Ils permettent de varier les plaisirs liés à l’apprentissage et constituent donc une excellente alternative pour  faire apprendre une nouvelle langue à un enfant.

Ces ateliers sont non seulement nombreux, mais ils investissent aussi dans la variété et s’adaptent à tous les profils.

Les activités organisées dans le cadre de ces ateliers permettront à vos enfants d’appliquer ce qui leur est inculqué sur la langue étrangère qu’ils apprennent tout en leur donnant la possibilité de trouver des partenaires pour converser.

Faire participer son enfant à des ateliers linguistiques constitue un moyen efficace de faire maitriser une langue étrangère à un petit, en complément de l’apprentissage classique.

On n’oubliera pas non plus l’intérêt que présente le fait de constituer pour votre enfant un entourage bilingue à commencer par exemple par sa nounou.

Pour en finir avec les différentes manières d’apprendre une langue à un enfant, on se doit de faire en sorte que l’apprentissage ne se résume pas à apprendre simplement le plus de mots possibles dans le seul but d’enrichir son vocabulaire.

En effet, il faudra ouvrir votre jeune apprenant à d’autres optiques de la langue et ce, en fonction de son âge. On peut par exemple lui faire comprendre tous les intérêts de connaitre la langue d’un pays donné en exposant toute l’attractivité de sa culture et ce, à travers ses plats typiques, ses danses, ses traditions…

Enfin, on ne peut que conseiller également de faire voyager l’enfant pour l’initier à l’univers de la langue tout en lui donnant envie d’aller le plus loin possible dans son apprentissage.

Maman

L’appareil de massage pour les yeux, faut-il craquer ?

Après un long travail devant un écran, il se peut que vous ressentiez des douleurs oculaires ou des maux de tête. Il est également possible que vous ayez des poches sous les yeux à cause d’un manque de sommeil. Dans de tels cas, il existe une solution qui serait à la fois simple, rapide et efficace : le massage des yeux. D’autant plus qu’il existe aujourd’hui des appareils de massage des yeux.

Qu’est-ce qu’un appareil de massage des yeux ?

Le massage des yeux est une méthode thérapeutique permettant de soulager les petits inconvénients résultant d’yeux fatigués ou d’une mauvaise vision comme les maux de tête.

L’appareil de massage des yeux est donc conçu pour éviter que le problème ne s’aggrave. De plus, la vision peut encore plus se détériorer avec les écrans qui sont omniprésents dans la vie quotidienne et sont autant de source de dégradation de la vue.

Cet équipement aide alors à diminuer les inconforts comme la fatigue et les tensions oculaires.

Les différents types d’appareils de massage des yeux

Les appareils portatifs

Pour que vous ayez une idée de la forme de cet appareil, il faut que vous ayez en tête le masque de sommeil ou le casque pour réalité virtuelle. C’est un accessoire qui tient parfaitement sur les yeux. Vous l’enfilez puis vous le laissez faire le travail.

Un appareil de massage des yeux est rembourré avec de la mousse sur les côtés pour éviter les irritations. Dans tous les cas, il a été spécialement créé pour les massages qui durent plutôt longtemps.

Les appareils manuels

Contrairement aux appareils portatifs où il ne suffit que de le poser pour que cela fonctionne, il s’agit ici d’une machine électrique sans être automatique.

L’utilisateur devra donc le déplacer en fonction des zones à stimuler. Cette machine pourra par exemple être utilisée comme appareil de massage pour le contour des yeux seulement.

A noter que vous pouvez opter pour un appareil multi-zones qui permet non seulement de masser les yeux, mais également le visage ou encore les joues.

Quel genre de massage ces appareils proposent-ils ?

Le massage des yeux par la chaleur

Parmi les appareils disponibles sur le marché, il y a ceux qui fonctionnent par émission de chaleur. Cette technologie permet alors d’ouvrir les pores, ce qui permettra de faire sortir facilement toutes les saletés qui peuvent s’y coller.

C’est un bon produit qui s’associe très bien avec les pommades et crèmes pour prendre soin de la peau.

Presque tous les appareils qui sont sur le marché sont compatibles avec ce type de « traitement ».

La thérapie par infrarouge

Même si le système par infrarouge ressemble beaucoup à celui par la chaleur, la grande différence se trouve sans aucun doute au niveau des sensations.

En effet, la chaleur émise par le système infrarouge n’est pas du tout ressentie par l’utilisateur.

En plus de cela, la fatigue oculaire que vous pouvez ressentir diminuera petit à petit sans oublier qu’il facilite la circulation de votre sang tout autour des yeux.

Le massage shiatsu

Le shiatsu est un type de massage de plus en plus en vogue. Cette thérapie douce d’origine japonaise ressemble beaucoup aux techniques de l’acupuncture. Mais au lieu d’utiliser les aiguilles, l’on s’y prend avec les doigts.

Le plus de ce type de thérapie réside dans le fait qu’elle répare petit à petit l’œil en lui-même ainsi que les zones autour. Elle améliore même la circulation lymphatique.

Comment fonctionne un appareil de massage pour les yeux ?

La technologie de l’appareil de massage est assez avancée, car elle est capable de cibler les zones à stimuler.

En plus, des vibrations peuvent être assez gênantes pour vous. Des boutons sont alors présents pour régler ce type de problème pour que le confort soit au maximum lors de l’utilisation.

Le fonctionnement est si bien pensé que vous aurez l’impression d’avoir un massage par de vrais doigts, des paumes et des caresses.

L’utilisation d’appareils pour massage des yeux est plus que bienvenue pour se relaxer. Non seulement vous vous sentirez bien dans l’immédiat, mais vous verrez également des améliorations par rapport à votre vision sur le long terme. Le verdict est donc positif : vous pouvez très bien craquer pour cette machine et plutôt deux fois qu’une.

Maman

CAF : Comment obtenir un numéro d’allocataire ?

Pour obtenir un numéro d’allocataire de la CAF, il suffit d’y être inscrit. Dans la pratique, cependant, il faudra se soumettre à un certain nombre de démarches pour être inscrit et bénéficier de l’aide selon une situation. Voici donc un guide complet pour s’inscrire à la CAF.

Les personnes éligibles à la CAF

La Caisse d’Allocations Familiales est un organisme gouvernemental qui propose une aide financière à ceux qui sont le plus dans le besoin. Il est donc important de s’y inscrire pour faire valoir ses droits. « L’aide qu’elle propose varie selon la situation de chacun et peut être régulière ou ponctuelle. Dans tous les cas, l’inscription est une étape incontournable, mais encore faut-il être éligible. » Nous indique Clément de https://www.118-700.co/

Aujourd’hui, il n’est plus obligatoire de se rendre dans une cellule de la CAF pour s’inscrire, il est possible de le faire en ligne en se rendant sur le site officiel de la CAF. L’usager devra télécharger et remplir un formulaire (ou plus) et envoyer les papiers par courrier postal.

Pour trouver les formulaires à remplir, il faut cliquer sur l’onglet « Mes services en ligne » et se rendre dans la rubrique « Faire une demande de prestation ». Il faudra ensuite cliquer sur la prestation souhaitée. Ne restera plus ensuite qu’à suivre les instructions claires données à chaque étape.

Une fois toutes ces étapes effectuées, et après le traitement du dossier, la CAF avisera le demandeur de son éligibilité ou non à une allocation. Si un demandeur est éligible il lui sera fourni un numéro d’allocataire personnel et un mot de passe (provisoire) pour accéder à son dossier,.

Les dossiers à préparer

Pour qu’une inscription soit validée, il faudra fournir un dossier complet et à jour. Même en étant éligible, avec un dossier incomplet, le demandeur rencontrera plusieurs problèmes et verra le versement de son allocation retardé. Il faut commencer par fournir une pièce justificative de la situation d’une personne : la déclaration de situation. Cette pièce servira à la CAF à vous identifier d’abord, et à renseigner sur votre situation personnelle actuelle.

Plusieurs justificatifs seront demandés, et ils varieront selon la prestation demandée et la situation (familiale, professionnelle…) dans lequel un demandeur d’allocation se trouve. Voici cependant les pièces les plus souvent exigées : une notification d’attribution d’une allocation, un Relevé d’Identité Bancaire (RIB), une déclaration de ressources. Se munir des documents administratifs les plus récents est recommandé, sans oublier la pièce d’identité. Vous en saurez davantage en allant sur ce site.

Les différentes prestations

Le RSA et l’APL sont les aides les plus connues et les plus demandées, mais la CAF couvre en fait plusieurs catégories : (que j’ai aussi pu voir sur cette vidéo youtube)

  • Le logement
  • Les enfants
  • La séparation et le décès
  • Le RSA et la prime d’activité
  • La maladie et le handicap
  • Une demande d’aide à la formation
  • L’affiliation à l’assurance vieillesse d’un aidant familial

Sur le site de la CAF, il est possible d’effectuer une simulation pour connaître les aides disponibles selon une situation précise.

Que faire si on rencontre des difficultés pour l’inscription ?

Le site de la CAF est fonctionnel et propose un chat en ligne où il sera possible de poser certaines questions, notamment lorsqu’il faut remplir les formulaires.

Si pour une raison ou une autre ce chat n’offre pas l’aide nécessaire, joindre le bureau de la CAF le plus près du demandeur est recommandé. Si se rendre en personne dans une cellule de la CAF n’est pas obligatoire, vous pouvez tout de même y aller pour vous faire conseiller sur les démarches à effectuer ou pour suivre votre dossier.

Maman

École maternelle : nos conseils pour réussir sa rentrée scolaire

La rentrée à la maternelle représente un grand bouleversement autant pour les petits que pour les grands. Mais il faut l’admettre, des deux, ce sont surtout les mamans qui sont les plus stressées. Entre le choix des fournitures et la préparation psychologique du bambin, cette première rentrée scolaire peut très vite devenir un parcours du combattant. Voici des conseils ultrapratiques pour équiper votre bout de chou comme il faut pour sa rentrée en maternelle.

Achetez malin en ligne

On le sait tous, l’achat en ligne reste de loin la meilleure alternative pour équiper son bambin pour ses premiers pas à l’école. Non seulement les offres pullulent sur Internet, mais aussi, et surtout, on y trouve toutes sortes d’articles pas chers, ce qui vous permet de faire quelques économies.

En règle générale, les parents reçoivent à l’avance la liste des fournitures scolaires à acheter. Il suffit de faire quelques recherches et de comparer les prix et le tour est joué. N’hésitez pas non plus à faire un tour sur ces boutiques en ligne qui proposent des promotions ou encore des soldes. Les achats en magasin ne sont à privilégier que si vous ne parvenez pas à trouver l’article qu’il vous faut. Mais il y a peu de chance que cela arrive.

Le cartable, un incontournable de la rentrée en maternelle

Pour les premiers pas à l’école, difficile d’imaginer une rentrée sans cartable. Cet accessoire ne sert pas uniquement à ranger les cahiers, les trousses, les livres et les stylos. Vous pouvez aussi y glisser les goûters de votre bambin. Entre les diverses marques et les modèles qui fusent sur le marché, les mamans se posent une seule question : où trouver un cartable pour mon petit bout en maternelle ?

Que vous optiez pour un achat en ligne ou en magasin, il est impératif que vous teniez compte des avis de votre enfant. Après tout, c’est lui qui va devoir porter ce fameux cartable tout au long de l’année scolaire. En effet, l’astuce est de choisir un cartable adapté à son goût et à son âge.

L’organisation du jour J, un point essentiel

Le jour J est un moment crucial pour les enfants et les parents. Hors de question d’arriver en retard pour la première journée d’école. Pour cela, une bonne organisation s’impose. Vous pouvez vous y prendre de différentes manières. Pour ne pas stresser avec les petits préparatifs, vous pouvez, par exemple, prendre une journée ou deux jours de congé. Pensez également à préparer les habits de votre bambin la veille. Il en va de même pour la préparation de son cartable. Assurez-vous que tout y est afin que la première journée se déroule sans encombre.

Le jour J, réveillez-vous de bonne heure pour lui faire un petit déjeuner digne d’un prince. Le but de cette démarche est d’aider votre enfant à se sentir parfaitement à l’aise pour affronter sa première journée en école maternelle. Puis, rien ne vaut un ventre bien rempli.

Maman

Organiser soi-même le baptême de son enfant

Vous prévoyez de baptiser votre enfant bientôt et vous désirez organiser vous-même de A à Z toute la cérémonie, le présent guide est fait pour vous. Lisez-le attentivement pour être bien préparé en termes d’organisation et s’assurer que rien ne soit oublié sous l’effet de la pression.

Pourquoi organiser soi-même le baptême de son enfant ?

Le fait d’organiser soi-même le baptême de son enfant peut avoir un double enjeu :

Une cérémonie moins chère : l’idée n’est pas du tout d’offrir à l’enfant un baptême à bas prix, loin de là. Organiser soi-même un évènement permet une meilleure gestion du budget alloué à cet effet. On peut économiser plus puisqu’on n’a pas à payer un organisateur professionnel et qu’on achète soi-même toutes les fournitures dont on a besoin (possibilité de comparer les prix). Cela peut offrir une meilleure latitude quant au choix de la salle, par exemple, ou du nombre de personnes à inviter.

Une belle preuve d’amour : c’est l’occasion ou jamais de témoigner à l’enfant tout l’amour qu’on lui porte. La cérémonie peut être moins bonne que celle organisée par des spécialistes, mais elle a été préparée avec amour et fierté. Et ce sentiment-là, personne ne peut l’enlever.

Les préparatifs du baptême

Pour être sûr de ne pas se perdre dans les préparatifs, il est conseillé de dresser une liste de toutes les tâches à faire, et ce, par ordre de priorité. Mieux on sera organisé et mieux ce sera. L’idéal serait de tout prévoir six mois à l’avance pour éviter toute pression.

Etape n°1 : Dressage de la liste des invités

Contrairement à ce que l’on peut penser, l’établissement de la liste des invités n’est pas aussi facile. Il faut tout d’abord déterminer le nombre de personnes à inviter en fonction du budget disponible, ce n’est qu’après qu’on énumère des noms. Il y a un ordre de priorité à suivre, mais chacun est libre de faire ce qu’il veut en fonction des relations qu’il a avec sa famille, ses amis ou ses collègues.

Le principe veut qu’on commence par les grands-parents et la famille proche : les frères et sœurs du côté maternel et paternel ainsi que leurs enfants respectifs. Après, on enchaîne avec les cousins et les cousines germaines, quelques membres de la famille éloignée avec qui on s’entend bien, les amis proches des parents et de l’enfant, les collègues, etc.

Il est recommandé de prendre tout son temps lors de la réalisation de cette étape. Une omission peut créer des incidences relationnelles relativement graves.

Etape n°2 : Définition du lieu et de la date de l’évènement

La date et le lieu de l’évènement sont déterminés une fois que les réservations correspondantes sont réalisées : église si baptême religieux, mairie si baptême civil, restaurant ou espace privé pour la réception. Il faut trouver un compromis entre les dates de disponibilité de ces lieux.

Pour ce qui est du lieu, si les parents désirent que le banquet soit réalisé à leur domicile, la tâche sera beaucoup plus simple. Il suffira juste de fixer une date à l’église ou à la mairie et le tour est joué. Par contre, si la famille veut réserver un autre endroit, il ne faut pas hésiter à demander toutes les informations le concernant pour éviter les surprises : les droits à payer en dehors des frais de location, la caution, la possibilité ou non de choisir le menu, les horaires, etc.

Etape n°3 : Choix du thème et confection les faireparts

Le choix du thème doit être en fonction des goûts de l’enfant ou de ce qu’il pourrait apprécier s’il s’agit d’un bébé. Celui-ci peut porter sur un jeu de couleurs (ses couleurs préférées ou des couleurs vives tout simplement), son dessin animé préféré, des animaux, un voyage, un lieu, son film préféré ou autres.

C’est sur la base du thème que les faireparts vont être créés. On peut soi-même concevoir leur design pour être plus original ou bien choisir parmi les différents modèles qui existent sur le net. Quelle que soit la décision prise, il faut toujours penser à consulter l’avis d’un proche.

Etape n°4 : Envoi les faireparts aux invités

Les faireparts doivent être envoyés aux invités 2 à 3 mois avant la cérémonie pour qu’ils puissent s’organiser. C’est également le moment idéal pour soumettre une demande de parrainage à la personne (famille ou ami(e)) qu’on a choisi comme parrain ou marraine.

Etape n°5 : Réservation les prestataires de services

Pour être sûr d’avoir les meilleurs* prestataires de services, il faut les réserver à l’avance. On peut citer, par exemple, le photographe qui va immortaliser l’évènement, le traiteur qui va se charger du repas, le pâtissier qui va s’occuper du gâteau ou de la pièce monté et les animateurs.

*Ici, meilleur est utilisé pour désigner un service de qualité à bon abordable.

Etape n°6 : Achats divers

Les achats concernent toutes les fournitures nécessaires pour le bon déroulement de la cérémonie : les sucreries (dragée, chocolat, etc.) pour accueillir les invités, les décorations, le cadeau de l’enfant (à voir avec le parrain ou la marraine), etc.

Il ne faut pas oublier le plus important : la tenue de l’enfant à baptiser et tous les accessoires qui vont avec. Si on a des talents de couturier(ère) tout en disposant du matériel requis, on peut la confectionner soi-même à la maison.

Etape n°7 : Envoi de la liste de baptême (facultative)

L’établissement d’une liste de baptême n’est pas obligatoire, mais il peut être très pratique. Il consiste à énumérer quelques idées de cadeaux avec leurs prix estimatifs pour mieux orienter les invités dans leur choix.

Comme ça a été le cas pour les faireparts, on peut les confectionner soi-même ou bien trouver un modèle sur le net. La liste de baptême doit être envoyée au plus tard 1 mois avant la cérémonie.

Etape n°8 : Préparation finale

Au cours de la semaine qui précède le baptême, on doit établir le programme de cérémonie à distribuer aux invités et le plan de table pour la salle de réception. C’est également à ce moment-là qu’on s’organise par rapport à la décoration des salles, et ce, pour éviter de tout faire à la dernière minute.

Si les festivités se déroulent au sein de la propriété familiale, il est conseillé d’engager des serveurs et des hôtesses pour accueillir et s’occuper des invités, car on sera sans doute très chargé, et donc, on risque de ne pas assez profiter de la fête.

Remarques : Il est important de rappeler qu’il y a des réunions préparatoires que l’enfant et les parents doivent assister avant le baptême proprement dit.

Le remerciement des invités

Quelques jours après la cérémonie, il ne faut pas oublier de remercier les invités pour de leur présence, leur soutien et leurs cadeaux. Pour ce faire, on leur envoie une lettre ou une carte de remerciement.